Toutes les émissions

La minute conso

Une première étape pour créer un vrai marché européen du e-commerce
Une première étape pour créer un vrai marché européen du e-commerce © Maxppp - Jean-François Dupuis

Le blocage géographique des sites marchands bientôt interdit

Diffusion du mardi 6 mars 2018 Durée : 2min

On va pouvoir acheter librement sur n'importe quel site marchand en Europe. Les députés européens ont voté contre le blocage géographique qui est largement pratiqué aujourd'hui

Ce blocage géographique consiste pour un site marchand à repérer où vous êtes installé, grâce à l'adresse de votre ordinateur et à vous renvoyer vers sa boutique locale. Selon le parlement européen, 63 % des sites marchands en Europe bloquent certains consommateurs ou plutôt les renvoient vers leur site local.  L’interdiction du blocage géographique c'est donc une avancée majeure pour les consommateurs qui vont ainsi avoir un choix beaucoup plus large. Cela dit, il va falloir attendre la fin de l'année pour que cette interdiction entre dans les faits.   

Pourquoi les sites bloquent ils ainsi les consommateurs ? 

Tout simplement parce que leurs conditions ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre. Et notamment leurs prix qui peuvent être très différents. On se souvient de l'enquête de 2015 sur Disneyland Paris. Pour un même séjour dans le parc d'attraction, une famille française payait 865 euros, une famille roumaine 1204 euros et une famille italienne 1339 euros. Donc à  partir de la fin de l'année, vous pourrez aller sur le site de votre choix. Si vous allez sur un site anglais par exemple, le site ne pourra plus vous rediriger vers la boutique en ligne locale. Vous serez traité comme un acheteur britannique. Vous pourrez donc choisir d'acheter des vêtements, des produits high tech, des meubles,  ou de l'électroménager. Mais aussi des services comme par exemple une location de vacances, une chambre d'hôtel, une location de voiture ou des places de concert et ce au même prix que les clients locaux. Et vous pourrez payer avec votre carte bancaire. Le site ne pourra plus la refuser au motif qu'il n'accepte que les cartes venant du pays où il se trouve.    

Mais il restera des exceptions ... 

Effectivement. D'abord les vendeurs auront toujours le droit de refuser de livrer dans un pays. A vous d'organiser vous même le transport de vos achats jusque chez vous... Et puis les gouvernements ont négocié quelques exceptions qui vont durer encore au moins deux ans. Sont ainsi exclus les biens qui sont protégés par des droits d'auteur, comme par exemple les livres numériques, les programmes audiovisuels comme la vidéo à la demande ou la musique. Les transports, les services de santé et les services financiers sont également exclus. La Commission doit revoir ces cas d'ici deux ans.

Dominique Esway