Toutes les émissions

La minute conso

Le budget logement pèse plus lourd sur les locataires
Le budget logement pèse plus lourd sur les locataires © Radio France - Sylvain Tronchet

Le budget logement repart à la hausse

Diffusion du jeudi 10 janvier 2019 Durée : 2min

Le budget que les Français consacrent à leur logement est en hausse, selon le baromètre Sofinco. Qui souligne que ces charges pèsent plus lourd sur les locataires que sur les propriétaires

En moyenne on débourse 661 euros par mois pour se loger. C'est 30 euros de plus que l'année précédente. Avec bien sûr des différences entre Paris où ce budget se monte à 852 euros contre 617 euros en dehors de la capitale. Le budget moyen des propriétaires frôle les 800 euros pour leur remboursement d'emprunt contre 566 euros de loyer hors charges pour les locataires. Cela représente en moyenne un peu moins du quart des revenus du foyer mais 38 % des revenus pour les locataires qu'ils soient logés dans le parc privé ou en HLM. A cela s'ajoutent bien sûr les charges diverses comme l'assurance, et les factures d'énergie.  

C'est donc un poste important pour leur budget

Et qui pèse sur les autres dépenses. Pour 60 % des Français, l'impact est important sur leur capacité d'épargne, mais aussi sur les vacances, et sur l'amélioration de leur logement. Et pour un consommateur sur deux, la lourdeur du budget logement a aussi des effets sur leur budget alimentation... Ils sont à peine moins nombreux à citer des conséquences pour leurs dépenses d'habillement et leurs dépenses de santé. Là encore, ce sont les locataires qui ressentent le plus de difficultés et tout particulièrement ceux qui sont dans le parc privé. Les trois quarts disent que leur possibilité d'épargner est rognée par ce qu'ils doivent consacrer à leur logement. Malgré cela, le nombre de Français qui trouvent qu'ils consacrent une trop grande part de leurs revenus à leur logement est en nette baisse.  

Réduisent-ils d'autres dépenses ?  

Oui et notamment ceux qui ont des difficultés à faire face à ces dépenses. Les deux tiers commencent par tailler dans leurs budgets habillement et alimentation. Une personne sur trois essaye d'augmenter ses revenus ou de déménager dans un endroit qui est moins cher ou dans un appartement plus petit. Mais 5% seulement des personnes interrogées envisagent la co-location pour réduire leurs dépenses. Quand ils cherchent un autre logement, le premier obstacle c'est le prix mais aussi l'absence de logements qui collent à leurs critères. Ils citent aussi les garanties réclamées par les bailleurs, la difficulté à obtenir un crédit pour ceux qui veulent devenir propriétaires et enfin la difficulté de revendre leur bien.   

Dominique Esway