Émissions Toutes les émissions

La minute conso

2min

Le déjeuner des salariés, bref et pas cher

Par le jeudi 24 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS

Les salariés français déjeunent trop vite. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par le site Qapa.fr

 

La gamelle fait de la résistance. Pour déjeuner, 35 % des salariés apportent leur repas sur leur lieu de travail. 25 % s'acheter un sandwich, 20 % vont à la cantine de leur entreprise. Il n'y a plus que 15 % des salariés français rentrent déjeuner à la maison. 4 % vont au restaurant. Et 1 % déclare sauter ce repas... Globalement ils dépensent très peu. Pour 54 % d'entre eux, le prix est compris entre 1 et 5 euros. 32 % dépensent entre 6 et 10 euros et 5 % seulement entre 10 et 15 euros. 3 millions deux cent mille salariés ont des tickets repas. Soit un salarié sur six en France.

A ce prix-là de quoi déjeunent-ils ?

Presque une personne sur deux prépare à la maison un plat et l'apporte au bureau. 29 % s'achètent quelque chose à l'extérieur mais le consomment sur leur lieu de travail. Il faut savoir que dans les entreprises, à partir du moment où 25 salariés le demandent, la direction est obligée de fournir un local adapté avec des tables, des chaises, de l'eau chaude et froide, un réfrigérateur, et de quoi réchauffer les plats. Et d'entretenir ce local après les repas. 16 % choisissent la restauration rapide et 9 % déjeunent à table dans un restaurant.

Et le déjeuner est rapidement expédié ...

Contrairement à une vieille idée reçue, on ne passe pas des heures à table. Du moins en ce qui concerne le déjeuner. 44 % des salariés s'accordent entre 20 et 30 minutes, 27 % y consacrent entre dix et 20 minutes et 8 % l'expédient en moins de 10 minutes. 19 % seulement passent plus d'une heure à table et 1 % saute ce repas. En France, contrairement à ce qui se passe dans nombre d'autres pays, on déjeune à heure fixe. Selon une étude du cabinet NPD, 55 % déjeunent entre midi et 13 heures et le reste opte pour la tranche 13-14 heures.

Et avec qui préfèrent-ils déjeuner ?

Cette pause de la mi-journée n'est pas vraiment une coupure puisque une personne sur deux préfère déjeuner avec ses collègues de travail. 29 % choisissent de prendre ce repas seul, 12 % aiment déjeuner avec un ou une amie. En revanche déjeuner avec un membre de sa famille ne rallie que 8 % des suffrages. C'est toujours mieux que les patrons. 1 % seulement des salariés apprécient de déjeuner avec leur supérieur hiérarchique...

Dominique Esway