Toutes les émissions

La minute conso

Nombre de fabricants de bonbons ont déjà retiré le E 171 de leurs produits
Nombre de fabricants de bonbons ont déjà retiré le E 171 de leurs produits © Radio France - Olivier Bénis

Le dioxyde de titane bientôt interdit, mais pas partout

Diffusion du mercredi 17 avril 2019 Durée : 2min

L'additif E 171 qui s'appelle aussi le dioxyde de titane pourrait bien être interdit en France. La décision appartient maintenant au ministère de l'Economie. Mais l'agence nationale de la sécurité de l'alimentation a rendu son avis

Dans cet avis, l'agence indique qu'on ne  peut pas garantir que cet additif ne présente pas de danger.... Or elle est soupçonnée d'être cancérigène. Cela fait longtemps que cette substance est dans le collimateur des associations de défense des consommateurs et de l'environnement. Cette poudre blanche faite de nanoparticules est principalement utilisée comme colorant pour blanchir ou faire briller des produits alimentaires mais pas seulement. Sur les étiquettes, on la retrouve sous l'appellation E171 ou encore Ti02. Dans le meilleur des cas, car sa présence n'est pas systématiquement indiquée clairement sur les emballages.   

Où en trouve-t-on ?  

Selon l'association Agir pour l'environnement, il y en a dans les bonbons comme les Skittles et les MnMs par exemple, les chewing-gums Freedent, Hollywood et Airwaves, les plats préparés, les pâtisseries de la marque Auchan, le chocolat, les thés. Entre autres ... Et dans le dentifrice. Sur 408 dentifrices, testés par l'association, dont 59 pour pour enfants, 271 en contenaient..... En 2017 l'UFC Que Choisir en avait trouvé dans 4 000 médicaments, et notamment dans le Doliprane, le Dafalgan, l'Efferalgan d'Advil ou le Spasfon rose.... Il y en a aussi dans les cosmétiques et dans les crèmes solaires. Dans les cosmétiques bio, les nanoparticules sont limitées aux crèmes solaires.  

Certains fabricants ont pris les devants  

Le syndicat des confiseurs s'est engagé à supprimer l'E171 de tous les produits d'ici la fin de l'année. Et affirme que c'est déjà fait dans les fabriques de 90 % de ses membres. Haribo par exemple l'a enlevé de ses recettes il y a déjà plus de huit ans.  Le groupe Carambar and Co a aussi banni cet additif de ses spécialités. Carrefour l'a retiré de ses produits en 2016. Système U et Leclerc lui ont emboîté le pas ensuite. D'autres ont cessé de l'utiliser sous forme de nanoparticules. Pour que son utilisation soit interdite, les fabricants n'attendent plus que l'arrêté ministériel. Mais il limitera l'interdiction du E 171 aux seuls produits alimentaires....

Dominique Esway