Toutes les émissions

La minute conso

86 % des consommateurs mangeront du foie gras pour les fêtes
86 % des consommateurs mangeront du foie gras pour les fêtes © Maxppp - I. Rozenbaum & F. Cirou

Le foie gras plus cher pour les fêtes cette année

Le foie gras c'est le plat incontournable pour les fêtes de fin d'année en France. Comme le prouvent les rayons des supermarchés qui sont pleins ...

En dépit des polémiques qui entourent les conditions d'élevage des oies et des canards, le foie gras fait son grand retour au moment des fêtes de fin d'année. 86 % des consommateurs français en mangent à ce moment-là. Les grandes surfaces ont rempli leurs rayons depuis la mi novembre. Cette année, les fabricants de foie gras y ajoutent des ingrédients comme le poivre de Sichuan ou de Madagascar et des alcools comme le Monbazillac très classique et histoire de renouveler l'intérêt des consommateurs des formules plus originales comme du foie gras au rhum ou au Saké. Et à côté, ils proposent de plus en plus d'accompagnements divers comme les gelées au sauternes ou les compotées d'oignons.

Mais il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde ....

Il y aura cette année sur le marché 13.400 tonnes de foie gras, dont un peu plus de 10 000 tonnes produites dans l'Hexagone. La production de foie gras a beaucoup baissé depuis deux ans sous l'effet des épidémies de grippe aviaire. Cette année, elle a reculé de plus de 20 % à cause des campagnes d'abattage massif qui ont suivi les épidémies. Et qui dit moins de production dit prix en hausse. D'autant que les importations ont aussi baissé. Les pays qui produisent traditionnellement du foie gras comme la Hongrie et la Bulgarie ont eux aussi été touchés par la grippe aviaire. On a importé cette année 3 000 tonnes de foie gras, 32 % de moins que l'année précédente....

Les consommateurs préfèrent le foie gras français mais les étiquettes ne sont pas toujours très claires. Certes un produit qui porte la mention 100 % français a été élaboré dans une usine française mais on ne sait pas toujours d'où vient la matière première qui a été utilisée.

Et donc forcément le foie gras sera plus cher cette année

Vu le contexte il sera difficile d'échapper à une hausse des prix. Non seulement les quantités sont en baisse mais les producteurs ont dû beaucoup investir pour se débarrasser du virus et remettre leurs exploitations aux nouvelles normes. Des coûts qu'ils vont forcément répercuter sur leurs prix de vente. On parle d'une hausse des prix de 10 %, comme l'an dernier. Mais certaines marques haut de gamme évoquent des augmentations de 20 à 25 %, voire jusqu'à 30 %.

Dominique Esway