La minute conso

Aux dires des fabricants de gel hydroalcooliques, le savon est plus efficace pour lutter contre les virus
Aux dires des fabricants de gel hydroalcooliques, le savon est plus efficace pour lutter contre les virus © Radio France - Dominique Esway

Le magazine de la Conso

Deux sujets principaux cette semaine : le savon plus efficace contre les virus que le gel hydroalcoolique et les chiens dressés pour chasser les punaises de lit

Au sommaire ce dimanche, les chiens et les punaises de lit mais on commence  par le coronavirus avec les fabricants de gel hydroalcoolique qui augmentent les cadences , et ce pour répondre à la demande. Car si les prix sont maintenant encadrés, les flacons de gels font défaut dans les rayons. Alors les fabricants mettent les bouchées doubles selon Virginie d'Enfert, déléguée de l'association des fabricants de produits d'hygiène et d'entretien      

Le gouvernement a récemment lancé un plan de lutte contre les punaises de lit qui se développent à vitesse grand V en France, Dominique  Et elles font vivre un enfer aux habitants des logements infestés. La société FK9 Détection service, qui fait travailler des chiens de détection propose désormais la détection des punaises de lit... 

Un Français sur quatre n'a pas du tout d'argent liquide sur lui selon une étude réalisée pour Sumup une start up qui propose des moyens de paiement aux commerçants. Et quand ils ont du liquide, dans presque un cas sur deux, c'est moins de 30 euros. 68 % des achats à la boulangerie sont payés en liquide, 66 % des courses au marché et 58 % des notes au café. Pourtant deux consommateurs sur cinq préfèrent utiliser leur carte bancaire chez les petits commerçants. Et chez les médecins mais deux sur trois seulement sont équipés de terminaux.      

La bataille du camembert se termine sur une victoire des tenants de la fabrication au lait cru, au détriment des industriels qui voulaient cette appellation d'origine protégée, très vendeuse pour leurs fromages au lait pasteurisé. Ils avaient proposé d'intégrer plus de vaches normandes dans leurs troupeaux, de les nourrir avec plus d'herbe et moins d'aliments industriels. Insuffisant selon l'assemblée générale des professionnels. Pour eux, seuls les camemberts fabriqués avec du lait cru peuvent recevoir l'appellation d'origine protégée Camembert de Normandie.