Émissions Toutes les émissions

La minute conso

2min

Le prix de la mutuelle varie aussi selon la région

Par le mercredi 9 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Selon la région, le tarif de la mutuelle diffère
Selon la région, le tarif de la mutuelle diffère

Les tarifs des mutuelles de santé varient selon le profil des assurés mais aussi selon la région où ils habitent

Sans surprise c'est en Ile-de-France que la cotisation moyenne est la plus élevée selon une étude du comparateur Lelynx.fr puisqu'elle se monte à 1036 euros par an. Viennent ensuite les Hauts-de-France avec une cotisation moyenne de 1028 euros, puis le Centre Val de Loire, 1020 euros, Auvergne Rhône Alpes. En queue de palmarès on trouve le grand Ouest, Bretagne, Normandie, et Pays de la Loire mais surtout le Grand Est où un assurance santé complémentaire coûte moins de 890 euros par an en moyenne.

Comment s'explique ces différences ?

En Ile-de-France, elle tient au fait que les dépenses de santé sont supérieures de 6 et demi pour cent à celles des autres régions. Les honoraires des médecins sont plus élevés et il y a plus de spécialistes. Mais on avance aussi le facteur pollution. Elle est plus élevée en région parisienne et provoque donc plus de maladies respiratoires. Qui plus est comme la population est plus concentrée, les microbes se diffusent plus. A contrario, dans l'Est, ce qui fait baisser l'addition c'est le régime local de sécurité sociale en Alsace Moselle. Une sécu qui rembourse nettement mieux qu'ailleurs. Les médecins et l'optique sont remboursés à 90 % et les hospitalisations à 100 %. Les complémentaires ont moins à prendre en charge et sont donc moins chères.

Mais ce n'est pas le cas en Bretagne

D'abord les dépenses de santé sont moins élevées qu'ailleurs et il y a moins de dépassement d'honoraires. Mais on note aussi que en Bretagne en Normandie et dans les Pays de la Loire, les assurés choisissent une couverture minimum et c'est ça qui fait baisser les tarifs. Cela dit ce qui joue le plus sur les tarifs des mutuelles c'est votre situation. Un étudiant jeune et en bonne santé payera beaucoup moins qu'un adulte. Un salarié moins qu'un non salarié, et un célibataire sans enfant moins qu'une mère de famille. Et selon le nombre d'enfants la cotisation varie du simple au triple. Mais ce sont les retraités qui payent le plus cher ....Et pourtant presque un sur deux choisit une couverture minimum.

Dominique Esway