Toutes les émissions

La minute conso

Le nouveau tamagotchi peut communiquer
Le nouveau tamagotchi peut communiquer © Maxppp - Zipi

Le retour du tamagotchi

Diffusion du lundi 20 novembre 2017 Durée : 2min

La mode est à la réédition d'anciens jouets électroniques. Dernier exemple en date, le tamagotchi qui a connu son heure de gloire il y a vingt ans ...

C'est en 1996 que le fabricant japonais Bandai met ce jouet sur le marché. Bandai c'est le numéro trois du marché du jouet dans le monde. L'entreprise a été fondée en 1950 à Tokyo. Elle s'est fait connaitre en Europe dans les années 60 avec les figurines inspirées du dessin animé Astroboy. Il fabrique aussi des petits robots, des cartes à collectionner et des jeux vidéo comme les Chevaliers du Zodiaque dérivés là encore du dessin animé, qui connaîtront un succès mondial. Autre carton les figurines Gundam, Naruto ou des Power Rangers qui provoqueront les premières files d'attente dans les magasins de jouets.

Qui créée le Tamagoshi ?

C'est une jeune femme de 31 ans Akia Maïta qui travaille chez Bandaï. Elle est persuadée que le fait d'avoir un animal de compagnie est bon pour les enfants parce que cela les responsabilise, mais elle constate que c'est très difficile, voire impossible dans les minuscules appartements japonais. Voilà comment naît l'idée de ce très petit jouet électronique. Sur son minuscule écran, on choisit son animal qui se charge de vous rappeler régulièrement, avec des alertes sonores qu'il faut répondre à ses besoins pour qu'il puisse grandir. Le tout, de la taille d'un petit œuf facile à glisser dans une poche...

Et c'est un carton

Effectivement. En moins d'un an après son lancement, le Tamagotchi est commercialisé dans trente pays et il se décline sous la forme de 400 produits dérivés, des tee shirts au nounours en passant par de la papeterie.

Les enfants s'arrachent les tamagotchi au grand désespoir des parents et des enseignants qui supportent mal les alarmes incessantes de ces petits animaux virtuels qui menacent de mourir si on ne leur donne pas tout de suite à boire ou à manger ou si on ne le promène pas. ... Il s'en vend 76 millions d'unités dans le monde. Malgré ce succès, Akia Maïta n'a reçu aucune prime, aucune augmentation de salaire et aucun intéressement sur les bénéfices de la part de Bandaï. Aujourd'hui les nouveaux tamagoshis peuvent communiquer entre eux et envoyer des textos. L'édition limitée "spécial 20 ans" qui a été mise sur le marché fin octobre est épuisée.

Dominique Esway