Toutes les émissions

La minute conso

40 % du vin est maintenant vendu en cubitainer
40 % du vin est maintenant vendu en cubitainer © Maxppp - THOMAS Bregardis

Le succès croissant du vin en cubitainer, rebaptisé Bag in Box

Diffusion du vendredi 8 septembre 2017 Durée : 2min

Vous l'avez sûrement remarqué en faisant vos courses, les vins en cubitainer ou en bag in box occupent une place croissante dans les rayons.

Le Bag in Box ou Bib c'est le bon vieux cubitainer d'autre fois. Inventé en 1955 pour le transport des liquides en gros, c'est au début des années 2000 qu'il a fait son apparition en France alors qu'il était utilisé depuis les années 60 en Australie. C'est une poche en plastique hermétique, munie d'un robinet et placée dans un carton. Beaucoup plus léger à transporter que les bouteilles. Les ventes de vin en cubi sont passsées de 16 % du marché en 2006 à 38 % aujourd'hui. Et selon les fabricants, ce n'est pas fini. Ils en veulent pour preuve l'exemple de la Norvège où 60 % du vin qui est vendu est conditionné en Bib.

Comment s'explique ce succès ?

D'abord parce que c'est un format pratique qui conserve bien le vin. Une fois ouverte, le vin en bouteille s'abîme au contact de l'air, ce qui n'est pas le cas avec le Bib. Le vin se garde jusqu'à six 4 mois après l'ouverture. Et sans risque de sentir le bouchon. En revanche, pas question de pouvoir faire vieillir ce vin, contrairement à celui qui est embouteillé. D'autre part bien sûr, son prix. Le vin en Bib coûte 20 à 30 % moins cher que quand il est en bouteille. Mais aussi parce que plusieurs distributeurs, comme BiboVino, ou Cubiton, ont décidé de moderniser le concept. En créant des emballages design et en choisissant soigneusement leurs vins chez les vignerons.

Donc ce n'est pas forcément de la piquette ?

Non ce n'est plus le cas. Certes on trouve encore des vins très ordinaires mais pour élargir leur clientèle, ceux qui vendent des Bib ont aussi mis un point d'honneur à conditionner des vins de meilleure qualité.

On trouve maintenant de bons vins de terroir par exemple et même des vins bio. Certains domaines conditionnent aussi une partie de leur production de cette façon. D'ailleurs un tiers des vins en Bib sont des appellations d'origine contrôlée. Les prix restent sages. On trouve des vins de qualité à 15 euros les trois litres. Cela dit certains ont décidé de pousser le bouchon un peu plus loin et proposent maintenant du Condrieu, un prestigieux vin blanc en cubi... Mais là, il faut débourser 100 € pour deux litres.

Dominique Esway