Toutes les émissions

La minute conso

Le réchaud actuel, une amélioration du modèle de 1955
Le réchaud actuel, une amélioration du modèle de 1955 - Campingaz

Les 70 ans de Campingaz

Diffusion du lundi 15 avril 2019 Durée : 2min

Campingaz fête cette année ses 70 ans. Elle a été fondée dans la banlieue lyonnaise. C'est la saga de la Minute conso cette semaine.

L'entreprise a été créée en 1949 par quatre amis, ingénieurs de profession. Au début elle s'appelle DEOM Dessin Etude Outillage Mécanique. La légende veut qu'ils aient eu l'idée du réchaud en revenant de camping, lassés d'avoir mangé froid pendant toutes leurs vacances.  C'est comme cela qu'ils conçoivent  le bidon bleu de gaz qui permet de réchauffer la nourriture, mais qu'il faut recharger. Six ans plus tard, ils mettent au point le réchaud vissé sur une cartouche jetable. Il est surnommé le bleuet à cause de la couleur de la cartouche mais aussi de la forme et de la couleur de la flamme. A Saint Genis Laval dans la banlieue lyonnaise où l'entreprise est installée depuis 1952, il y a alors deux usines, une qui fabrique les cartouches de gaz et l'autre spécialisée dans les réchauds.    

En 1963 l'entreprise change de nom  

Elle est rebaptisée Application des Gaz. En 1970, Campingaz se lance dans une nouvelle activité : les glacières isothermes, l'autre objet indispensable des vacances. Et 24 ans plus tard, elle rajoute une nouvelle corde à son arc le barbecue à gaz. En 1995 une nouvelle usine est inaugurée en Italie. C'est là que ces appareils sont fabriqués. Et en 2013, elle sort un barbecue qui fonctionne avec du charbon de bois, mais qui s'allume grâce au gaz....  Le marché est porteur, il se vend un million de barbecues par an en France 

Campingaz a souvent changé de mains 

En 1982 l'entreprise est vendue à Butagaz associé à Primagaz puis en 1996 à l'Américain Coleman spécialisé dans les loisirs extérieurs. Il installe là son siège social européen. En juillet 2001 un incendie criminel dévaste l'usine qui fabrique les réchauds. Avant de reconstruire un nouveau site, l'entreprise étudie plusieurs hypothèses. Et finit en 2004 par délocaliser la production en Chine. L'année suivante, la maison mère Coleman est rachetée par l'Américain Jarden. Qui est à son tour racheté dix ans plus tard par le conglomérat Newell qui possède entre autres les stylos Reynolds, Parker et Waterman, les poussettes Gracco pour bébés, les gants Mapa, et les éponges Spontex. Campingaz a réalisé 126 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. L'entreprise emploie une centaine de personnes à Saint Genis Laval.  Les produits Campingaz sont distribués dans plus de 120 pays dans le monde.

Dominique Esway