Replay du jeudi 4 janvier 2018

Les boissons light font grossir

De nouveaux soupçons contre les boissons light. Loin d'aider à perdre du poids, elles favoriseraient au contraire l'obésité

La taxe soda veut limiter la consommation de sucre
La taxe soda veut limiter la consommation de sucre © AFP - Joël Saget

C'est ce que montre une étude américaine très sérieuse publiée dans une revue scientifique. Et pour cette communication, les scientifiques se sont basés une trentaine d'études qui ont été menées sur 245 000 personnes, adultes et enfants et ce pendant dix ans. En écartant celles qui ont été financées par l'industrie agroalimentaire... Censés vous aider à perdre du poids puisqu'ils ne contiennent pas de sucre, les sodas light ont conquis la planète. Aujourd'hui ils représentent un quart des ventes des boissons sucrées. Parallèlement, en dix ans, le nombre d'enfants en surpoids a été multiplié par quatre dans le monde, selon les chiffres officiels des Nations Unies.   

Quelles sont les critiques faites aux boissons light ? 

Comme le sucre est remplacé par des édulcorants, aspartame, sucralose, fructose, sirup de glucose ou autre, on a tendance à ne plus limiter sa consommation. Résultat : ceux qui en boivent consomment 114 kilocalories de plus par jour. Les boissons light, énergisantes et les jus de fruits sont d'ailleurs la principale source de sucre ajouté. Deuxième critique : ils perturbent le système digestif et empêchent la sensation de satiété. Résultat : on mange plus et notamment plus de produits gras ou sucrés. Et ces effets néfastes existent même si on limite sa consommation de sodas sans sucre... Mais ce ne sont pas les seuls risques. Une autre étude de l'université de médecine de Boston a montré qu'il y a un lien entre la consommation quotidienne de soda, light ou pas, et le risque de développer une maladie d'Alzheimer ou de subir un AVC.    

Que recommandent alors les médecins ?  

Deux choses : d'abord aux consommateurs de privilégier les boissons qui ne sont pas sucrées, que ce soit avec du vrai ou du faux sucre. De l'eau, plate de préférence, ou du thé par exemple. Et plus globalement, il faut se déshabituer du sucre en général. Cela dit les médecins en appellent aux pouvoirs publics. Il faut augmenter les taxes sur les boissons sucrées, et fixer des limites pour le sucre et les édulcorants dans les boissons. Sur le modèle du programme britannique de lutte contre le sel qui a fait baisser sa consommation de 15 %. Et surtout réduit l'hypertension artérielle et la mortalité par infarctus et par AVC... En France, la taxe soda a été modifiée cette année. Plus il y aura de sucre, et plus elle sera élevée. Et elle touche aussi maintenant les boissons avec édulcorants.   

Dominique Esway

Mots clés: