Émissions Toutes les émissions

Les chèques vont rester valables un an

La minute conso du vendredi 30 septembre 2016

Par

Marche arrière pour la durée de vie des chèques. Elle ne va pas être réduite à six mois, contrairement à ce que voulait le gouvernement

Les chèques vont rester valables un an

Le gouvernement avait prévu de ramener la durée de vie des chèques de un an et huit jours aujourd'hui à six mois seulement à partir du premier juillet prochain. L'idée c'était d'encourager les consommateurs à utiliser d'autres moyens de paiement, jugés plus modernes, comme les cartes bancaires, les virements ou les prélèvements. Ce qui au passage aurait aussi réduit les coûts de traitement de ces opérations pour les banques. Autre argument du gouvernement : cela aurait permis de diminuer l'incertitude liée au délai d'encaissement. En clair quand on fait un chèque, on ne sait pas exactement quand la somme est débitée du compte. Enfin le gouvernement disait aussi vouloir réduire le risque d'impayés pour les commerçants... Sans parler des chèques qui se perdent.

Mais les Français sont très attachés au chèque ...

Nous sommes mêmes les champions d'Europe du chèque. Nous signons en moyenne 37 chèques par an... A titre de comparaison, les Britanniques n'en utilisent que 11 par an et les Allemands en sont à un tous les trois ans ... Ce qui s'explique aussi peut-être par le fait que le chèque en France est gratuit. Gratuit pour le consommateur et il ne rapporte rien à la banque qui en revanche touchera une commission sur un achat réglé par carte bancaire ... A la fin des années 90, les banques ont d'ailleurs essayé d'imposer le chèque payant. Sans résultat. Difficile en effet à faire passer tant que les dépôts sur les comptes ne sont pas rémunérés...

Donc les chèques vont rester valables un an

Les députés ont fait valoir que nombre de consommateurs continuent à utiliser et notamment les plus modestes. Et ceux qui ne font guère confiance aux moyens de paiement électroniques... Et c'est vrai que le chèque c'est pratique pour payer une grosse somme sans être limité par le plafond de sa carte mais aussi pour étaler des paiements sur plusieurs mois. Les députés ont aussi cité le cas des réservations pour les chambres d'hôtes qu'on fait souvent très en avance...

Dominique Esway

Partager sur :