Toutes les émissions

La minute conso

Toujours préférer des emballages en verre pour les cosmétiques maison
Toujours préférer des emballages en verre pour les cosmétiques maison © Maxppp - Marlene Awaad

Les cosmétiques maison ne sont pas toujours inoffensifs

Diffusion du mercredi 15 novembre 2017 Durée : 2min

Les professionnels de la beauté lancent une campagne d'information sur les cosmétiques fait maison. Ils ont de plus en plus de succès mais ils peuvent aussi être nocifs

Faire ses cosmétiques soi-même c'est une tendance qui se développe, poussée par la méfiance des consommateurs envers les produits industriels. Et c'est vrai que la dernière décision de la direction de la consommation et de la répression des fraudes apporte de l'eau à leur moulin. 140 produits cosmétiques ont été purement et simplement retirés du marché parce qu'ils contenaient des substances interdites. Une décision prise à la suite d'un dossier de l'UFC Que Choisir de juin dernier qui dénonçait la présence de ces substances chimiques interdites. Pas étonnant donc que l'on cède à la tentation d'élaborer soi-même ses cosmétiques pour échapper à ces polluants.

Sauf qu'il faut prendre des précautions

D'abord en ce qui concerne les ingrédients. La fédération des industries de la beauté rappelle que 2000 substances sont interdites dans les cosmétiques et 300 sont réglementées. Elle conseille donc de ne s'approvisionner qu'auprès de fournisseurs européens reconnus. Ils ont des obligations en matière de sécurité de leurs produits qui vous éviteront des problèmes. Choisissez des ingrédients de bonne qualité. Sachez par exemple que certaines argiles contiennent des métaux lourds. Quant aux huiles essentielles très souvent utilisées dans les cosmétiques maison, elles ne sont pas sans danger. Selon 60 millions de consommateurs, elles sont même à l'origine d'un nombre croissant d'intoxications.... En 2014, les centres antipoison ont ainsi enregistré plus de 2 400 signalements. Encore plus inquiétant, les huiles essentielles d'arbre à thé et de lavande sont soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens... L'agence de sécurité sanitaire a lancé une enquête sur leurs effets secondaires. Comme ce ne sont ni des médicaments, ni des cosmétiques ni des compléments alimentaires, elles ne font l'objet d'aucune surveillance particulière aujourd'hui.

Et il y a aussi des mesures d'hygiène à prendre

Bien sûr il est indispensable de se laver les mains et les poignets avant de se lancer dans la fabrication et de nettoyer tous ses ustensiles avec de l'eau savonnée. En évitant l'alcool. Il faut aussi soigneusement choisir ses contenants. Les plus hygiéniques sont les contenants en verre opaque. Autre précaution : les produits fait maison ne se conservent qu'une seule journée à l'air ambiant. Mais vous pourrez les garder deux semaines s'ils sont stockés au frigidaire.... N'en fabriquez donc pas trop à la fois. Et quand on s'en sert il ne faut pas mettre ses doigts dans le pot, il faut se servir avec une petite cuillère propre. Pour éviter de multiplier les microbes.

Dominique Esway