Toutes les émissions

La minute conso

H&M va aussi fermer 170 magasins cette année, sur plus de 4 700
H&M va aussi fermer 170 magasins cette année, sur plus de 4 700 © Maxppp - Felipe Trueba

Les difficultés du géant de l'habillement H&M

Diffusion du vendredi 30 mars 2018 Durée : 2min

H&M le géant suédois de l'habillement croûle sous les invendus et il est même accusé de les brûler pour s'en débarrasser. Le monde de la mode est en train de changer

Selon la presse américaine qui a passé les résultats de l'enseigne au crible, les invendus de H&M représentent presque quatre milliards et demi de dollars.... Ils ont augmenté de 8 % au premier trimestre ... Et c'est un vrai casse tête pour l'entreprise... Les explications sont nombreuses. Pour certains, c'est à cause des soldes qui ont eu beaucoup de succès mais qui du coup ont freiné les ventes de la collection de printemps. Le froid aussi aurait joué un rôle. Quand la température baisse, on garde son budget vêtement pour s'acheter un gros manteau et on craque moins pour des petits articles, les achats d'impulsion... Un autre expert affirme que la chaîne d'approvisionnement du groupe n'est pas très performante.... Et le PDG du groupe lui-même reconnaît que les prévisions sont supérieures aux ventes et que donc il va encore y avoir des soldes et des promos dans les magasins, probablement toute l'année.  Mais il y a aussi une baisse des ventes. En France par exemple, qui est le quatrième marché de H&M, les ventes ont plongé de 10 %. Et en Allemagne, le premier marché pour la marque suédoise, c'est 6 % de moins d'une année sur l'autre.   

Et les ventes sur internet ne compensent pas ? 

Le groupe se rassure en voyant que les ventes affichent plus 20 % sur internet. Mais H&M c'est avant tout une énorme chaîne, de plus de 4700 magasins. Il va ouvrir cette année 220 boutiques de plus ... Cela dit pas tous sous la bannière de H&M. Plus de la moitié porteront les couleurs des autres marques du groupe comme COS, la marque plus haut de gamme, Other Stories ou Monki qui a ouvert deux magasins à Paris et se positionne comme une marque féministe. Ou encore Afound la future enseigne discount qui devrait se lancer la semaine prochaine.  

On se détourne aussi de la mode jetable ....  

C'est une tendance qui émerge. On voit de plus en plus d'engouement pour les marques qui sont durables. C'est à dire qu'elles font attention aux matériaux qu'elles utilisent, plus de bio par exemple notamment pour le coton, mais aussi aux conditions de travail des ouvrières de l'industrie textile qui fabriquent pour elle ou encore essayent de faire fabriquer plus près des consommateurs pour réduire l'impact environnemental du transport. Et enfin qui organisent le recyclage des vêtements. Et là, même si H&M a fait des progrès, l'enseigne n'a pas une bonne image de marque. Et c'est vrai que l'industrie de la mode est la deuxième la plus polluante du monde. Pour produire un seul tee shirt, il faut 2 700 litres d'eau. L'équivalent de la consommation d'une personne pendant trois ans. Les consommateurs en ont aussi peut-être assez de jeter 400 000 tonnes de vêtements chaque année. Rien qu'en France.

Dominique Esway