Toutes les émissions

La minute conso

Certains actes des syndics restent très chers
Certains actes des syndics restent très chers

Les factures encore trop lourdes des syndics

Diffusion du mardi 7 mars 2017 Durée : 2min

Les syndics d'immeubles sont une nouvelle fois dans le collimateur de 60 millions de consommateurs

L'association de défense des consommateurs a refait une enquête sur leurs tarifs. Trois ans après une première étude approfondie et surtout après l'entrée en vigueur de la loi Alur qui est censée avoir remis de l'ordre dans la tarification.... Mais à la lecture du magazine, force est de constater qu'on en est loin.... 188 contrats de syndics ont été passés au crible... En moyenne les honoraires pour la gestion courante de l’immeuble se montaient à 141 euros par lot en 2012. Cinq ans plus tard, ils ont augmenté de 47 %. Soit beaucoup plus que l'inflation qui sur la même période a été de 4 % ... La moyenne des honoraires se situe maintenant à 207 euros. Alors certes le contrat comprend maintenant plus de prestations mais cela n'explique pas tout selon 60 millions, loin de là.

Pourtant la loi Alur a mis fin aux pires abus.

Par exemple, la tenue d'un compte séparé pour chaque copropriété n'est plus facturée. On ne trouve plus non plus de double facturation de certains frais administratifs. Mais il reste encore du pain sur la planche. Prenons l'état daté, un document indispensable pour qui veut vendre son appartement. Il fait le point sur la situation du propriétaire vis à vis des charges. Au plus, selon 60 millions, cela prend deux heures pour le rédiger. Pourtant il coûte en moyenne 400 euros avec un record enregistré à plus de mille euros ... Et certains syndics facturent en plus un pré-état daté, à des tarifs fantaisistes puisque le décret qui limite leur prix n'est pas encore publié mais il est déjà mentionné dans ces contrats.

D'autres documents sont surfacturés

C'est le cas de la copie du carnet d'entretien, lui aussi demandé lors de la vente. Elle est parfois gratuite quand on peut y accéder via un site internet mais certains syndics réclament jusqu'à 150 euros pour une simple photocopie. Pour établir le diagnostic énergétique, il faut aussi des infos que détient le syndic. La facture moyenne est de 67 euros mais dans certains cas, c'est inclus dans le forfait. Ce que les copropriétaires peuvent donc négocier. La conclusion c'est qu'il vaut mieux soigneusement garder tous les comptes rendus d'assemblée générale. Pour éviter d'avoir à demander une copie que le syndic vous fera payer...

Dominique Esway