Toutes les émissions

La minute conso

Des vins mis en scène pour augmenter les ventes
Des vins mis en scène pour augmenter les ventes © Maxppp - Marc Salvet

Les foires aux vins battent leur plein

Diffusion du mercredi 5 septembre 2018 Durée : 2min

Deuxième grosse opération commerciale de septembre, après la rentrée scolaire les foires au vin. Qui prennent une importance croissante d'année en année

Pour les grandes surfaces, c'est un moyen d'attirer les consommateurs à l'affût de bonnes affaires dans leurs rayons. A grand renfort de publicité, notamment dans les boîtes aux lettres. Après Leclerc qui a lancé l'idée il y a déjà 45 ans, tout le monde s'y est mis, les grandes surfaces bien sûr mais aussi les cavistes, les marchands spécialisés en ligne comme le club du vin français ou Vinatis, les magasins bio et les sites internet comme venteprivée.com. Jusqu'aux enseignes discount comme Lidl qui propose un catalogue avec des grands crus à des prix élevés. Et ça commence de plus en plus tôt. Casino a démarré sa foire aux vins le 31 août....   

Et ça marche très bien

Jugez plutôt.  L'an dernier il s'est vendu 54 millions de bouteilles de vin au cours de ces foires. Pour une valeur de 515 millions d'euros. C'est 20 % des ventes annuelles de vin dans la grande distribution. Les vins rouge représente 70 % des bouteilles, dont une grande majorité de Bordeaux. Et l'an dernier pour la première fois, il s'est vendu plus de rosé que de blanc. Avec comme dans tous les autres rayons de plus en plus de vins bio. En moyenne on dépense 7 euros pour une bouteille, contre 4 euros quand on achète du vin le reste de l'année. Le panier moyen est de 50 euros quand on achète en hypermarché, et 30 euros quand on va dans un supermarché. Pour les producteurs c'est aussi un rendez vous à ne pas rater puisque certains écoulent jusqu'à la moitié de leur production de cette façon.   

Mais on ne fait pas toujours de bonnes affaires  

C'est ce que dénoncent les cavistes et les détaillants spécialisés qui souffrent de cette concurrence. Inondés de publicité, appâtés par les offres des grandes surfaces, les consommateurs se détournent de leurs boutiques pendant les foires aux vins. Ils  soulignent qu'il faut se méfier des appellations ambiguës qui cherchent à faire passer des petits vins pour de grandes bouteilles, profitant de ce que les consommateurs ne sont pas des connaisseurs. Ils mettent aussi en doute les conditions de conservation des vins pas toujours idéales. Reste que les foires aux vins ont tellement de succès que de plus en plus les enseignes organisent des foires aux vins au printemps  

Dominique Esway