Toutes les émissions

La minute conso

Pour 27 % des consommateurs, il n'y a pas assez de librairies
Pour 27 % des consommateurs, il n'y a pas assez de librairies © Radio France - Salah Hamdaoui

Les Français s'inquiètent pour leurs commerces

Diffusion du jeudi 7 juin 2018 Durée : 2min

Pour quels commerces les consommateurs sont-ils prêts à faire des kilomètres ? C'est le sujet d'une étude du cabinet Astérop et d'Opinonway qui montre de grosses différences entre les habitants des villes et ceux des campagnes

Premier constat 68 % des Français se rendent principalement en centre ville pour les commerces de proximité, les restaurants, les coiffeurs ou les agences bancaires et presque autant pour les commerces de bouche, boulangeries, boucheries, épiceries, marchands de fruits et légumes. Et  plus d'un sur deux va dans une zone commerciale pour les achats en grande surface et 48 % font de même quand il s'agit d'acheter des vêtements. Mais les trois quarts de ceux qui vivent en zone rurale doivent aller en périphérie pour trouver un supermarché alors que c'est le cas de 40 % seulement des franciliens. Selon le lieu où vous habitez, la distance que vous devez parcourir pour trouver n'importe quel type de commerce est multipliée par 6. Elle passe de deux kilomètres en moyenne pour les habitants de la région parisienne à plus de douze kilomètres pour les consommateurs qui vivent en zone rurale....   

On manque de commerces de proximité  

40 % des consommateurs estiment qu'il est difficile de trouver un commerce de proximité classique comme une boulangerie par exemple. Et en zone rurale, c'est le sentiment d'un consommateur sur deux. Les commerces qui manquent le plus en centre ville ce sont les librairies selon près d'un consommateur sur deux, les magasins de chaussures, les boutiques de vêtements mais aussi les commerces de bouoche pour 37 % des consommateurs interrogés. En revanche, 27 % d'entre eux trouvent qu'il y a trop d'agences immobilières, 18% estiment qu’il y a trop d’assureurs et pour 16 %, il y a trop de banques.    

Les consommateurs s'inquiètent pour leurs commerces  

En effet, 31 % se font du souci pour les commerces de centre ville et plus d'un sur deux s'inquiète pour l'avenir des commerces ruraux. Huit Français sur dix estiment que de plus en plus de commerces de proximité sont obligés de fermer et dans la même proportion, ils font un lien direct entre les difficultés des commerces et le déclin des centres villes. Les deux tiers d'entre eux attribuent une part de responsabilité au développement du commerce sur internet.   

Dominique Esway