Toutes les émissions

La minute conso

Des notes de frais plus importantes pour les hommes que pour les femmes
Des notes de frais plus importantes pour les hommes que pour les femmes © Maxppp - Michèle Constantini

Les inégalités hommes-femmes en matière de notes de frais

Diffusion du mercredi 12 septembre 2018 Durée : 2min

Comment les Français gèrent-ils leurs frais professionnels ? C'est le sujet d'une étude du cabinet Wity qui a porté sur plus de 10 000 personnes

Le premier enseignement surprenant de cette enquête c'est que les hommes ont plus souvent droit à des notes de frais que les femmes. 91 % des salariés masculins ont des notes de frais contre 85 % des femmes. Globalement presque une personne sur deux ne sait pas quel montant de frais elle peut se faire rembourser par son employeur. Dans les faits, un quart des salariés a moins de 50 euros de frais par mois et un autre quart ou presque a plus de 400 euros.   

Quel type de frais se font-ils rembourser ? 

7 % seulement des salariés savent exactement quels frais peuvent être pris en charge par leur employeur. Une grande majorité sait qu'on peut se faire rembourser les frais de déplacement, les frais de repas, mais on oublie souvent le motif professionnel du déjeuner et le nom des invités, et les frais d'hébergement. En revanche, un salarié sur quatre seulement connaît la possibilité de faire prendre en charge certains matériels et équipement et 7 % seulement pour les frais liés au télétravail. Et puis il y a aussi ceux qui pensent que certaines dépenses peuvent être payées par l'employeur alors que ce n'est pas le cas. On ne peut pas se faire rembourser ses frais de santé, d'habilement, ni de notaires....   

Comment se font-ils rembourser ?  

Dans l'immense majorité des cas, les salariés se font rembourser après coup. Et sur présentation des factures correspondant à ce qu'ils ont réellement dépensés. Cinq pour cent seulement touchent un forfait avec lequel ils doivent se débrouiller pour couvrir leurs dépenses. Moins d'un salarié sur deux est au courant qu'on peut demander une avance à son employeur. Et il y a une curieuse différence entre hommes et femmes. 70 % des hommes connaissent ce droit contre seulement  29 % des femmes. Autre différence : les hommes se font beaucoup plus souvent refuser leurs notes de frais par leur employeur que les femmes. Peut-être parce qu'elles perdent plus souvent les factures concernées que leurs collègues masculins... et que en moyenne leurs notes de frais sont aussi beaucoup moins élevées. Quatre hommes sur dix ont plus de 400 euros de frais par mois contre une femme sur dix seulement.     

Dominique Esway