Les loyers baissent

Les loyers baissent

Émission 

Les locataires recommencent à déménager. C'est ce que constate l'observatoire des loyers Clameur qui note aussi que les loyers baissent. Et de façon assez marquée, mais pas partout et pas tous les types de logements

 

     La baisse des loyers touche 80 % des villes selon les chiffres des professionnels. L'observatoire compare les loyers qui sont demandés aux nouveaux locataires en janvier et février 2015 à ceux qui étaient demandés un an plus tôt. Et le constat est sans appel. En moyenne la baisse frôle 1 % . A Montpellier, Grenoble, Toulouse Strasbourg, Nîmes Dijon ou Nantes, le recul est inférieur à 1 %. A Lille, Bordeaux et Angers... la baisse est comprise entre 1 et 2 %. Et au Havre à Nice et à Paris elle dépasse les 3 %.

     Ce qu'on constate aussi c'est que les locataires déménagent plus ... Presque 29 % des locataires ont changé de logement l'an dernier . On est ainsi revenu au niveau de mobilité qu'il y avait avant la crise de 2008. En Bretagne, dans les Pays de Loire et en Franche Comté c'est presque un locataire sur deux qui a déménagé en 2014. En Bourgogne, en Auvergne et en Poitou Charente c'est le cas de quatre locataires sur dix. A l'inverse en Rhône Alpes, en Provence Alpes Côte d'Azur, en Lorraine, et en Ile-de-France, entre 20 et 25 % seulement changent de logement. Et c'est dans Paris et dans Marseille qu'on bouge le moins...

     Mais cela dépend aussi de la taille du logement. Les loyers des grands logements continuent à augmenter . Pour un logement de quatre pièces, il faut payer presque 2 % de plus qu'il y a un an. Et pour encore plus grand, l'augmentation est deux fois plus forte. Les loyers des trois pièces sont à peu près stables. En revanche la baisse est nette pour les studios et les deux pièces . Ces deux types d'appartement représentent 55 % du marché. Globalement les professionnels affirment que depuis neuf ans, les loyers ont moins augmenté que l'inflation dans 72 % des villes. Et du coup ils craignent une dégradation du patrimoine locatif. Avec moins de loyers qui rentrent, les propriétaires rechignent à rénover les biens qu'ils mettent en location. D'ailleurs, 16 % seulement des logements qui ont été loués en ce début d'année ont fait l'objet de gros travaux. Moins rénovés, ils se louent moins cher... C'est donc un peu le serpent qui se mord la queue.

  • Dominique Esway*

Partager sur :