Toutes les émissions

La minute conso

Les enseignes renoncent aux œufs de poules élevées en batterie
Les enseignes renoncent aux œufs de poules élevées en batterie © Maxppp - Aurelien Morissard

Les œufs de poules élevées en batterie disparaissent progressivement

Diffusion du vendredi 17 novembre 2017 Durée : 2min

Les images du scandale des poules élevées produisent leurs effets. De plus en plus de marques s'engagent à ne plus en commercialiser

Les uns après les autres, les grandes enseignes de la distribution prennent des engagements pour ne plus vendre d'oeufs de poules élevées en batteries. Et ce depuis la publication en mai 2016 d'une vidéo montrant les conditions d'élevage de ces poules. En France, 68 % des poules sont encore élevées en cage.... C'est donc une vraie révolution. Aujourd'hui presque toutes les enseignes ont décidé de s'en passer dans les années qui viennent. Ainsi Carrefour, Leclerc, Auchan, Intermarché, Casino, Leader Price, Franprix Cora, Match n'auront plus d'oeufs de batteries sous leur marque en 2020 et plus aucun en rayon en 2025. Chez Lidl, ce sont les produits transformés contenant de l'oeuf qui seront fait avec des œufs de poules élevées en liberté dès 2020 et tous les œufs de tous les magasins dans le monde en 2025. Auchan, Monoprix, SuperU, Aldi et Grand Frais ont aussi fait ce choix. Tout comme les enseignes de surgelés comme Picard, Thiriet, Davigel et Toupargel.

Les œufs entrent dans la composition de nombreux produits...

Du côté des industriels de l'agro alimentaire aussi ça bouge. D'abord il y a ceux qui ont déjà renoncé. C'est le cas d'Amora qui fait figure de pionnier puisque c'était en 2009 à la suite d'une décision de sa maison mère Unilever. Le groupe Mars qui commercialise sous les marques Uncle Benz et Suzi Wan a aussi banni les oeufs de poules en batteries dès 2011 en Europe. comme les fabricants de biscuits Michel et Augustin et les pains Harry's depuis le printemps dernier. Se sont engagés pour 2025 les géants Nestlé, Pepsico, Kellogs, Mondelez qui fabrique entre autres les biscuits Lu, Prince Cadbury et Milka, le groupe Brioche Pasquier, Andros pour ces produits Mamie Nova et Bonne Maman dès 2021, les gâteaux Ker Cadélac, les crêpes Wahou en 2022. Et au rayon pâtes Panzani et Lustrucru qui lui appartient, Barrila et Giovanni Rana...

Et dans la restauration collective où en est-on ?

McDonald’s est passé aux oeufs de poules élevées en liberté l'an dernier. Ikea l'avait fait dès 2010 et Subway depuis 2013. Chez Léon de Bruxelles, ce sera chose faite d'ici 2018 pour les œufs entiers et 2021 pour les produits à base d’œufs. Flunch, la Brioche Dorée, Del Arte, Domino's pizza et Courtepaille les rejoindront en 2025.

Dominique Esway