Émissions Toutes les émissions

La minute conso

2min

Pas d'engouement en France pour la voiture autonome

Par le mercredi 5 octobre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Une voiture autonome de PSA
Une voiture autonome de PSA

Tous les constructeurs automobiles y travaillent mais les Français ne sont pas prêts pour la voiture autonome

D'ailleurs 72 % de ceux qui ont été interrogés à l'occasion du Mondial de l'auto pensent que les voitures autonomes ne seront pas mises sur le marché dans les vingt ans qui viennent. Pour le moment, la voiture autonome ne les intéresse pas vraiment. Et leur intérêt baisse même depuis deux ans. Ainsi trois Français sur quatre préfèrent une voiture bien équipée qui facilite la conduite à une voiture totalement autonome selon la dernière étude du cabinet Deloitte qui fait référence. Dans le détails, six automobilistes sur dix se contentent d'un niveau standard d'automatisation. Moins d'un sur trois accepterait de conduire une voiture autonome. En revanche, une majorité s'intéresse aux technologies embarquées qui rendent la conduite plus facile comme par exemple le freinage assisté ou l'antidérapage. Cela dit, c'est 10 % de moins que l'an dernier

Mais ils ne veulent pas dépenser beaucoup pour cela.

Quand on leur demande combien ils seraient prêts à mettre dans le budget technologie d'une nouvelle voiture, ils répondent : 191 euros. C'est trois fois moins qu'il y a deux ans, puisqu'ils disaient vouloir y consacrer plus de 550 euros... Ce qui ne va pas faciliter les investissements des constructeurs. Et les technologies qu'ils préfèrent sont celles qui améliorent la sécurité des passagers, par exemple celles qui informent sur les situations dangereuses, qui reconnaissent des objets sur la route, qui évitent les collisions, qui empêchent automatiquement les conduites dangereuses ou qui alertent en cas d'accident ou d'urgence médicale.

Les automobilistes n'attendent pas grand chose des constructeurs.

44 % d'entre eux pensent que l'avènement de la voiture autonome viendra des acteurs non traditionnels de l'industrie automobile... Une personne sur quatre estime que cela viendra d'entreprises spécialisées dans les voitures autonomes. Et 17 % tablent plutôt sur les entreprises de technologie pour commercialiser ce genre de véhicule. Reste qu'en 2030 selon une étude américaine, 15 % des voitures vendues dans le monde seront autonomes. Le gouvernement américain a d'ailleurs déjà pris des mesures et annoncé un code de bonne conduite pour faciliter l'arrivée des voitures autonomes sur ses routes. En attendant les constructeurs ajoutent des systèmes qui automatisent certaines tâches. L'équipementier automobile Valeo a déjà équipé plus de 10 millions de voitures avec des systèmes qui leur permettent de se garer seules.

Dominique Esway