Toutes les émissions

La minute conso

La canicule arrive
La canicule arrive © Radio France - Sylvie Johnsson

Pourquoi la canicule plombe l'économie

Diffusion du mardi 25 juin 2019 Durée : 2min

La canicule va avoir des conséquences sur l'économie du pays. On considère que 70 % de l'économie est affectée par la météo. Et elle va aussi modifier la consommation des Français

La météo a des effets positifs ou négatifs. Une canicule peut ainsi déclencher des ventes dans certains secteurs, les ralentir dans d'autres et freiner certains secteurs d'activité. Plus précisément, 40 % des ventes de produits de grande consommation sont influencées par les conditions météo. En été les ventes de soupes, de potages, de plats cuisinés plongent tout comme les légumes surgelés.... On voit aussi une baisse des ventes de chocolat et de pâtes à tartiner. A l'inverse, les consommateurs se jettent sur les crèmes glacées, les eaux en bouteille, les salades, les crèmes solaires et la bière. Mais jusqu'à un certain point seulement. Les ventes de bière augmentent nettement à partir de 23 degrés mais elles baissent quand la température dépasse les 27 degrés, les consommateurs limitant leur consommation d'alcool au profit de l'eau. Et quand il fait très chaud, on va aussi moins au cinéma...    

Quelles conséquences pour le commerce ?  

A priori, quand la canicule sévit, les ventes de vêtements légers, tee shirts, shorts et petites robes s'envolent. Mais jusqu'à un certain point seulement. Quand il fait trop chaud, les clients restent chez eux. Pendant la canicule d'août 2003, les ventes de vêtements ont baissé de plus de 8 %. Ce qu'on voit déjà, c'est la ruée sur les ventilateurs. Au delà de 30 degrés, les ventes sont multipliées par dix.... Déjà le week-end dernier, Darty a vendu six fois plus de ventilateurs et trois fois plus de climatiseurs que pendant le même week-end de l'an dernier. Même constat chez Boulanger. Les deux enseignes sont en train de reconstituer leurs stocks pour faire face à la demande.   

Ce qui va alourdir la note d'électricité ..  

Immanquablement... les réfrigérateurs, les congélateurs, les climatiseurs, et les ventilateurs tournent à plein. RTE le réseau de transport de l'électricité avait expliqué que pour chaque degré au-dessus de 25 degrés, la consommation d'électricité augmente de l'équivalent de la consommation d'une ville comme Nantes....Mais certaines centrales nucléaires doivent souvent être arrêtées. L'eau qui sert à les refroidir risquant de trop réchauffer les fleuves et les rivières. Autre conséquence de la canicule, les rendements agricoles diminuent et la productivité baisse. Résultat : le produit intérieur baisse. La canicule de 2003 a ainsi coûté entre 15 et 30 milliards d'euros à l'économie, soit 0,1 à 0,2 % du produit intérieur brut.

Dominique Esway