Émissions Toutes les émissions

La minute conso

2min

Pourquoi les produits équitables ont de plus en plus de succès

Par le mardi 16 mai 2017
Podcasts : iTunes RSS
Les labels qui garantissent un commerce équitable
Les labels qui garantissent un commerce équitable

La quinzaine du commerce équitable vient de démarrer. Ces produits ont de plus en plus de succès

Les ventes de produits étiquetés commerce équitable ont frôlé le milliard d'euros l'an dernier. C'est 42 % de plus que l'année précédente.... Depuis 2013, les ventes ont plus que doublé dans l'hexagone. C'est la conséquence des diverses crises agricoles, comme par exemple celle du lait, ou de la viande. Le consommateur a pris conscience que chercher le prix le plus bas dans tous les rayons n'était pas forcément le meilleur moyen de garantir une alimentation de qualité et précipitait les producteurs dans la misère. Aujourd'hui 79 % des Français estiment que de consommer équitable c'est un acte citoyen. Presque autant disent vouloir être sûrs que leur alimentation ne soit pas le résultat de l'exploitation de ceux qui la fabriquent. Et 68 % affirment même qu'ils seraient prêts à payer un peu plus cher pour un produit pour que le producteur travaille et soit rémunéré de façon juste.

Mais au delà de ces intentions que fait vraiment le consommateur ?

Effectivement il y a loin de la coupe aux lèvres. Prenons l'exemple du chocolat : on en mange en moyenne chacun 7 kilos par an... Sur ce total, 22 grammes seulement viennent du commerce équitable c'est à dire qu'il garantit un revenu décent aux producteurs... C'est donc une part minuscule... Globalement les Français restent de très petits consommateurs de produits équitables avec un budget annuel moyen inférieur à 10 euros. On est donc très loin des champions suisses qui dépensent presque 60 euros par an et par personne. Les Irlandais sont à presque 50 euros, les Anglais à plus de 30.

Parce que les produits équitables viennent de l'étranger ?

C'était le cas jusqu'en 2014. Mais depuis les références géographiques ont été supprimées dans la loi. Les produits équitables de France doivent respecter les mêmes critères que les autres : un contrat de trois ans minimum entre les producteurs et les distributeurs, un prix rémunérateur, et un montant supplémentaire pour financer des projets collectifs que ce soit des écoles ou des dispensaires dans les pays en voie de développement ou du matériel agricole dans l'hexagone. Du coup, 4 500 agriculteurs français ont intégré une filière de commerce équitable «made in France» en 2015. Et on peut consommer équitable tout en soutenant des producteurs locaux. Et au delà du label équitable il y a aussi des démarches qui y ressemblent, comme la Marque du consommateurs. En quelques mois, elle a réussi à vendre des millions de litres de lait garantissant un revenu minimum aux producteurs laitiers...

Dominique Esway