Émissions Toutes les émissions

Samsung, de l'alimentaire à la high tech

Le siège de Samsung en Corée du sud

La minute conso du lundi 17 octobre 2016

Par

A la une de la Minute Conso cette semaine Samsung dont on connaît les récents déboires à propos de la batterie de son dernier téléphone.

Samsung, de l'alimentaire à la high tech

Samsung est un énorme groupe industriel sud coréen dont le nom signifie trois étoiles. Malgré sa taille c'est toujours une entreprise familiale détenue par les descendants du fondateur. A l'origine, c'est une société de négoce qui vend des nouilles et exporte du poisson séché de la Corée vers la Chine. Nous sommes alors en 1938. Les affaires marchent bien et la société se diversifie dans d'autres produits alimentaires et notamment les épices mais aussi le textile. En 1954 le groupe fonde la plus grande filature de laine du pays. Puis se développe dans la construction, les chantiers navals, les machines outils la pétrochimie, les grands magasins pour ne citer que quelques secteurs ...Bref tout ce dont le pays a besoin pour se développer.

Et ce avec l'aide du gouvernement

Il faut dire qu'on est au lendemain de la Guerre de Corée qui s'est terminée avec la partition du pays. Les pouvoirs publics instaurent le protectionnisme et mettent en place des aides financières pour les entreprises pour sortir la Corée de la misère. C'est dans ce contexte très favorable que d'immenses groupes industriels émergent. Samsung continue à grandir et étend ses activités à la finance, et aux assurances. En 1969 il créée une branche produits électroniques. Le premier produit mis sur le marché est un téléviseur noir et blanc. Et dans les années 80 Samsung se lance dans les télécommunications. La branche Electronique s'installe en France en 1988. Elle vend des téléphones portables, des ordinateurs, des téléviseurs mais aussi des machines a laver, et autres frigo et micro ondes.

Samsung se développe en Europe dans les années 80

Au moment où il décide de ne plus faire que des produits haut de gamme, qui doivent être au plus haut niveau technologique mais aussi esthétique. Une stratégie couronnée de succès. Dans les années 2000 le groupe coréen s'impose dans l'électronique grand public dans le monde entier en suivant de très près son principal rival l'Américain Apple. De trop près jugeront d'ailleurs les tribunaux qui condamneront Samsung pour violation de brevets. Samsung s'associe à Nissan pour produire des voitures, une activité qu'il revend à Renault en 2005. Parallèlement, il construit les plus grandes tours du monde au Moyen Orient et en Malaisie. Aujourd'hui Samsung réalise 152 milliards d'euros de chiffre d'affaires dont la moitié dans la téléphonie.

Dominique Esway

Partager sur :