Toutes les émissions

La minute conso

Les boutiques spécialisées comme Yves Rocher restent un des circuits préférés pour acheter des cosmétiques
Les boutiques spécialisées comme Yves Rocher restent un des circuits préférés pour acheter des cosmétiques - Yves Rocher

On se maquille moins

Diffusion du mercredi 30 janvier 2019 Durée : 2min

La baisse de la consommation touche aussi le rayon cosmétiques. Les Françaises achètent moins de produits de beauté

C'est ce que montre une étude du cabinet spécialisé Kantar World Panel. Le nombre de femmes qui se maquillent est en baisse et celles qui utilisent ces produits le font moins souvent. Le budget moyen consacré à ce poste se monte à 43,60 euros par an. On fait, toujours en moyenne, trois achats par an dans ce rayon. Globalement plus de 21 millions et demi de consommatrices et de consommateurs fréquentent le rayon maquillage. Ils achètent un peu moins de cinq produits par an. Soit un total de 101 millions de produits achetés. Un chiffre en baisse de 1,3 %. Mais chaque acheteur choisit des produits qui sont plus coûteux. Le prix moyen pour chaque produit est un peu supérieur à 9 euros, en hausse de plus de 3 %, ce qui compense la baisse des achats.    

Où achète-t-on son maquillage ?  

C'est encore dans les hyper et supermarchés. Même si leur part décroît régulièrement depuis des années, ils représentent encore 29 % du marché de la beauté. Viennent ensuite les chaînes spécialisées comme Yves Rocher, Kiko, Body Shop ou l'Occitane où se fait un achat sur quatre. Les parfumeries sont en progression. Mais on note aussi une nette augmentation des distributeurs qui ne vendent que leurs propres marques comme Lidl, Netto ou Leader Price. Et surtout une percée des sites internet spécialisés dans les cosmétiques.   

Qui sont les clients de ces rayons ?  

Ce sont surtout les jeunes de 15 à 24 ans. Les trois quarts achètent du maquillage, ce qui est nettement plus que leurs ainées. Non seulement la proportion d'acheteuses est plus importante que dans les autres catégories d'âge mais elles achètent plus de produits. Elles représentent un tiers de la clientèle. Mais là encore la tendance est à la baisse, très nettement. En quatre ans l'utilisation de maquillage dans cette tranche d'âge a reculé de 29 %. Autre cible des fabricants les seniors. Certes elles sont moins nombreuses à se maquiller que les très jeunes femmes mais elles sont prêtes à dépenser beaucoup plus. Autre type de clientèle les hommes. Presque 20 % d'entre eux se maquillent. Un nouveau filon qui n'a pas échappé aux grandes marques. Jean-Paul Gauthier, Tom Ford Givenchy et Chanel ont lancé une série de produits pour eux. Cela va du baume à lèvres en passant par le fond de teint, l'anti-cernes  et les crayons pour les sourcils.

Dominique Esway