Émissions Toutes les émissions

SEB, 160 d'histoire ou presque

Une des premières pub pour la super Cocotte

La minute conso du lundi 26 septembre 2016

Par

Seb va fêter l'an prochain ses 160 ans. L'entreprise qui est devenu un groupe mondial prend le tournant du développement durable

SEB, 160 d'histoire ou presque

Tout est parti de la création d'un atelier de ferblanterie en 1857 près de Dijon en Bourgogne. Le fondateur Antoine Lescure est le premier d'une longue lignée qui est encore aux manettes. Au lendemain de la guerre, l'entreprise prend le nom de Société d'emboutissage de Bourgogne dont les initiales sont SEB. En 1952 elle devient une société anonyme. Frédéric Lescure en prend la direction. Il restera à la tête du groupe jusqu'en 1972.

En 1953 c'est le lancement de la fameuse cocotte

Baptisée la super Cocotte. Le groupe se met à faire de la publicité et du marketing. Ses voitures publicitaires intègrent la caravane du Tour de France. Elles font aussi la route des plages. En 1962 SEB se lance dans l'électroménager avec le lancement de sa première cafetière électrique. Et cinq ans plus tard, l'entreprise invente la friteuse électrique sans odeur. Ses ingénieurs mettent ensuite au point le grille-pain automatique, la yaourtière électrique, le mini hâchoir, et en 1995 le cuit vapeur. Et en 1999 le premier robot qui peut à la fois préparer et cuire les aliments.

Parallèlement SEB se développe à l'étranger.

D'abord en 1968 elle rachète Téfal et ses cinq filiales européennes en Allemagne, Belgique, Danemark, Pays-Bas, et en Italie. Puis en 1972 c'est Calor et sa filiale allemande qui tombent dans son escarcelle. Seb s'implante en Angleterre et aux Etats-Unis. Et en 1988 acquiert l'Allemand Rowenta. Puis en 1997 le numéro un brésilien de l'électroménager Arno. En 20002 il reprend une partie de Moulinex-Krups. Et se lance ensuite dans les casseroles de luxe avec le rachat de l'Américain All Clad puis de l'Italien Lagostina. Et enfin en 2007 il prend le contrôle du Chinois Supor.

Maintenant SEB prend le virage du développement durable

Le groupe promet à ses clients que ses produits seront réparables pendant 10 ans et ce pour toutes ses marques. Pour cela une ancienne usine a été reconvertie en centre de stockage pour 40 000 produits, y compris ceux qui ne sont plus fabriqués. Et des imprimantes 3D fabriqueront les pièces manquantes. Seb estime qu'un demi million d'appareils seront réparés cette année, dont les deux tiers après la fin de la garantie. A partir de l'an prochain, Seb proposera des forfaits réparation pour les grille-pain, les cafetières et les aspirateurs. Et pour les plus débrouillards, il y aura aussi un site pour acheter les pièces et des vidéos pour apprendre à les changer soi-même.

Dominique Esway

Partager sur :