Toutes les émissions

La minute conso

Cet autocollant est très efficace pour réduire le nombre de prospectus
Cet autocollant est très efficace pour réduire le nombre de prospectus - Ministère de la Transition écologique

Toujours plus de prospectus dans nos boîtes aux lettres

Diffusion du mercredi 27 juin 2018 Durée : 2min

Les boîtes aux lettres continuent à être envahies de prospectus publicitaires, même quand on appose un autocollant Stop pub

L'UFC Que Choisir a mené l'enquête dans 200 communes avec l'aide de 344 bénévoles de l'associations. 139 d'entre eux avaient collé un autocollant stop pub sur leur boîte aux lettres. Ils ont mesuré pendant tout le mois de mai le nombre de publicités qu'ils ont reçues. Premier constat global : ce que l'UFC appelle la pollution publicitaire ne cesse d'augmenter. En 2004, on recevait en moyenne deux kilos d'imprimés publicitaire dans sa boîte. 14 ans plus tard, on en reçoit 300 grammes de plus ce qui correspond à une augmentation de 15 %. Visiblement dans ce domaine, les communications numériques sont loin d'avoir remplacé le papier. Et aujourd'hui les prospectus publicitaires représentent un quart du papier qui est consommé en France.   

Il y a pourtant eu des plans de réduction ...  

Les pouvoirs publics ont mis en oeuvre trois plans de réduction des déchets qui avaient tous les trois un volet concernant les imprimés publicitaire. Mais qui visiblement n'ont guère eu d'effet. Presque la moitié de ces prospectus émanent de la grande distribution. En mai dernier, plus de 20 % des imprimés distribués venaient de trois enseignes Carrefour Leclerc et Système U. Avec six à sept prospectus arrivés dans les boîtes aux lettres le mois dernier. En revanche Intermarché qui s'est contenté de 4 imprimés et Monoprix à peine moins sont plus modérés en matière de publicité. Le problème rappelle l'UFC c'est que le consommateur supporte le coût de ces campagnes. Le prix des prospectus se retrouve dans les prix de vente des enseignes mais les consommateurs financent aussi le coût du recyclage du papier. Pour un coût total estimé à 200 euros par an et par foyer. 

Et quand on a l'autocollant sur sa boîte ?  

Là toujours selon la dernière enquête de l'UFC Que Choisir le résultat est spectaculaire. Le nombre de prospectus reçu dans la boîte diminue de 93 %. On passe de 58 imprimés distribués par mois à quatre seulement. Sauf que cet autocollant qui affirme Stop pub n'est pas très connu. Il n'apparaît que sur 20 % des boîtes aux lettres aujourd'hui. La faute selon l'association aux pouvoirs publics qui ne le font pas connaître comme ils le devraient. Mais pas seulement. On sait que les consommateurs sont très attachés à cette forme de communication. Les trois quarts d'entre eux estiment qu'on peut y dénicher de bonnes affaires.  

Dominique Esway