Toutes les émissions

La minute conso

On compte 55 millions de livrets A en France
On compte 55 millions de livrets A en France © Maxppp - Simon Daval

Trois milliards et demi d'euros de manque à gagner sur les livrets A

Diffusion du vendredi 4 janvier 2019 Durée : 2min

Dans les jours qui viennent, vous allez recevoir sur votre livret A les intérêts de l'an dernier. Et il n'y aura pas de quoi se réjouir

Pour une raison simple : le taux d'intérêt servi par le Livret A et le livret de développement durable et solidaire le LDDS a été fixé il y  a deux ans par le gouvernement à 0,75 %. Un taux qui s'applique pour 2018 et 2019. Un taux fixe qui ne prend pas en compte le niveau de l'inflation c'est à dire de la hausse des prix, contrairement à l'ancienne formule de calcul de ces intérêts. Or pour 2018, l'inflation devrait se chiffrer à 1,8 % au moins, voire 1,9 %. En clair, l'épargne que vous avez placée sur votre livret A n'a pas été protégée contre l'inflation. Elle a donc perdu du pouvoir d'achat, du jamais vu depuis le début des années 80 selon la CLCV. Ce qui va faire très mauvais effet en pleine crise des gilets jaunes et de revendications sur le pouvoir d'achat.  

Sait-on combien cela représente ?  

L'association de défense des consommateurs CLCV a fait tourner sa calculette. Pour 5000 euros placés sur un livret, ce qui est le montant moyen, c'est un manque à gagner de 50 euros pour 2018. Il faut savoir que 55 millions de consommateurs détiennent un Livret A. C'est de loin le placement préféré parce qu'il est garanti c'est à dire qu'on ne peut pas perdre son argent, liquide ce qui veut dire que vous pouvez retirer vos fonds quand vous voulez, et que ses intérêts sont exonérés d'impôt. Sachant qu'il y a en tout 360 milliards d'euros sur les Livrets A et les LDDS, la CLCV a calculé que le manque à gagner pour l'ensemble de ces épargnants dépasse les trois milliards et demi d'euros pour l'an dernier....   

Comment le gouvernement justifie-t-il sa décision ? 

A l'époque il y a deux ans il expliquait que cette baisse du taux allait faciliter le financement du logement social puisque c'est à cela que servent les fonds du livret A. Une sorte de coup de pouce pour compenser la baisse des aides personnelles au logement qui privait les offices HLM de ressources. Sans résultat puisque les constructions ont diminué de 5 % l'an dernier.... Et cette année,  le gouvernement a prévu une nouvelle réduction des APL de presque un milliard d'euros. A partir de 2020 une nouvelle formule sera utilisée pour calculer le taux d'intérêt du livret A. Le taux minimum sera abaissé à 0,5 %. Une formule qui va permettre aux banques d'économiser 675 millions d'euros supplémentaires par an.... Pas étonnant donc que la CLCV réclame un retour à l'ancien mode de calcul des intérêts.   

Dominique Esway