Toutes les émissions Émissions

Un contrôle technique plus rigoureux

Le contrôle technique sera durci

La minute conso du mardi 6 septembre 2016

Par

Dix-sept centres en France expérimentent le nouveau contrôle technique pour les voitures. Objectif : mieux mesurer la pollution

Un contrôle technique plus rigoureux

L'expérience va durer jusqu'en mars prochain. C'est une des mesures prévues par la loi sur la transition énergétique. Et la nouveauté concerne surtout les émissions de gaz en tout genre. Au lieu de juste mesurer la quantité de gaz qui sort du pot d'échappement, le nouveau mode de contrôle va s'intéresser de près à cinq gaz polluants émis par les voitures : le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone, l'oxygène, les hydrocarbures imbrûlés et l'oxyde d'azote. C'est la première fois qu'on va mesurer tous ces gaz après leur mise en circulation... Jusqu'ici il n'y avait qu'un test, à la sortie de l'usine.

Qui risque d'être considéré comme plus polluant ?

Ce sont les automobilistes qui roulent au diesel qui risquent d'avoir de mauvaises surprises. Or aujourd'hui encore 68 % des voitures ont un moteur diesel. Or jusqu'ici, les moteurs diesel bénéficiaient d'un contrôle anti-pollution allégé et beaucoup moins contraignant que les voitures à essence. Dorénavant les centres vont notamment pouvoir détecter ceux qui ont enlevé leur filtre à particules. Une pièce qui certes arrête les particules et qui doit être changée régulièrement. Mais elle coûte beaucoup plus cher à remplacer qu'à supprimer. Nombre d'automobilistes préfèrent donc le faire enlever purement et simplement. Même si légalement c'est interdit. Les professionnels risquent une interdiction d'activité et les automobilistes l'immobilisation de leur voiture. Mais on n'a aucune idée du nombre de voitures qui sont dans ce cas.

Ce contrôle sera plus cher ?

Eh bien non, pas tant qu'il s'agit d'une expérience c'est à dire jusqu'au premier mars prochain. autrement dit si vous conduisez votre voiture à un centre qui participe à cette expérience, son tarif sera le même que le centre voisin qui n'en fait pas partie. Cela prendra juste cinq minutes de plus que d'habitude. Mais vous aurez des informations supplémentaires sur la pollution que dégage votre véhicule. Et même si le test des gaz que votre voiture émet est défavorable, vous n'aurez pas à passer de contre-visite. Après, en effet comme cette mesure précise des gaz polluants sera obligatoire, les tarifs pourront augmenter. Ne serait-ce qu'à cause du prix des nouveaux équipements pour les centres de contrôle.

Dominique Esway

Partager sur :