Toutes les émissions

La minute conso

Faciliter les achats eu Europe via internet
Faciliter les achats eu Europe via internet - Cristof Echard

On va pouvoir acheter sur tous les sites européens

Diffusion du mardi 4 décembre 2018 Durée : 2min

Le marché unique des achats sur internet prend forme. Désormais on peut acheter en ligne dans n'importe quel pays européen

La Commission européenne  a mis un terme à ce qui s'appelle le géoblocage. Cette technique consiste, pour les groupes qui ont des sites dans plusieurs pays européens, à rediriger automatiquement un acheteur vers le site de son pays. Et ce grâce à l'adresse électronique de leur ordinateur, de leur tablette ou de leur smartphone qui indique le pays d'origine. En clair, vous êtes en France et vous constatez que le pull que vous convoitez est vendu moins cher en Espagne qu'en France. Vous allez sur le site espagnol qui vous redirige d'office vers le site français de l'enseigne. Ce qui vous interdit donc de profiter via internet de bonnes affaires en Europe. Selon la Commission les deux tiers des sites marchands européens pratiquent cette stratégie de géoblocage.   

C'est vrai qu'il peut y avoir de grosses différences ...  

On se souvient de cette enquête menée il y a trois ans sur les prix des billets pour le parc Disneyland Paris à Marne la Vallée. Un même séjour  de trois jours et deux nuits à Disneyland Paris réservé en ligne était facturé 865 euros à une famille française, 1204 euros à une famille roumaine et 1339 euros à une famille italienne. Ce genre de discrimination c'est maintenant fini. Les commerces en ligne ont trois obligations: ils doivent accepter les cartes de crédit étrangères, ils ont interdiction de rediriger les internautes vers leur pays d'origine et ils sont obligés de pratiquer les mêmes prix et promotions pour tous les clients européens, d'où qu'ils viennent.   

Mais tout n'est pas ouvert pour autant.   

D'abord les sites n'ont pas le droit de rediriger automatiquement les clients. Mais ils peuvent leur demander l'autorisation de le faire. Deuxième bémol : les sites peuvent décider qu'ils livrent dans tel pays et pas dans tel autre.... Et puis certains domaines ne sont pas concernés par le règlement européen. C'est le cas de la musique, des livres numériques, les contenus audiovisuels, les logiciels et les jeux en ligne parce qu'il y a la question des droits d'auteur à régler mais aussi des services financiers, les transports et de la santé. Enfin il y a aussi les secteurs qui sont régis par des contrats commerciaux spéciaux comme par exemple la distribution sélective pour les parfums. Cela dit, les internautes français vont devoir patienter. Pour que le règlement s'applique, le gouvernement doit désigner un organisme de contrôle et surtout fixer les sanctions. En France, c'est prévu dans la loi Pacte qui sera examinée l'an prochain.

Dominique Esway