Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi à 6h50

C'est le temps de la récolte et non celle des plantations...

Arbres fruitiers

La Minute de Pantxo du lundi 15 août 2016

  • - Nous appeler : 05 59 59 17 17

C'est le temps de la récolte et non celle des plantations...

C'est le temps de la récolte et non celle des plantations...

Fête de l’assomption, pour les chrétiens c’est la montée au ciel de Marie, mais avant de christianiser cette date, on célébrait les prémices des moissons et des vendanges. On récoltait à cette date des herbes, réputées jouir d’un grand pouvoir comme celles de la Saint Jean et on demandait lors de processions la clémence de la nature pour les futures récoltes.

Il y a quelques jours, dans une jardinerie, je voyais de jolis arbres fruitiers, tout frais qui venaient d’arriver. Les pommiers portaient des fruits presque à maturité.

C’est vrai que maintenant toute l’année on nous propose des arbres fruitiers prêt à planter.

Peut-être nos ancêtres jardiniers vont ils se retourner sous la pierre ou sous les pissenlits, eux qui n’ont jamais planté un arbre en plein été.

L’été n’a jamais été la bonne saison pour planter des arbres fruitiers.

Il y a des raisons bien connues, et qui ne doivent rien à des croyances obscures, les scientifiques du végétal sont les premiers à expliquer que pour le bon développement des arbres et pour avoir une production fruitière d’avenir, rien ne vaut les plantations d’automne et de début d’hiver. Les arboriculteurs, eux aussi le savent bien.

Mais ces arbres fruitiers vendus en plein été sont la réponse aux études de marché, qui hélas mettent à l’évidence que le grand public qui jardine pendant les loisirs, répugne à jardiner à l’automne et en hiver.

Les raisons ! Moins de soleil, des températures fraîches qui nous poussent vers d’autres activités et aussi la terre qui est moins agréable à travailler à l’automne.

En ce 15 août où on devrait fêter les récoltes, je me demande jusqu’à quand le jardin coup de cœur estival, va prendre le dessus sur le bon sens.

Partager sur :