Émissions Toutes les émissions

La Minute de Pantxo

Du lundi au vendredi à 6h50

3min

Les aoûtats

le lundi 22 août 2016
Podcasts : iTunes RSS
Les aoûtats
Les aoûtats

Les aoûtats

Après le moustique, vous connaissez certainement l’une des plus célèbres bestioles qui sévissent en été et qui provoque aussi des démangeaisons, c’est l’aoûtat.

Trombicula automnalis, de la famille des arachnides, qui en été vous pique si vous avez le malheur de vous balader et surtout de vous allonger sur l’herbe.

Ce sont en fait des minuscules larves rouges qui portent le nom d’aoûtat et qui nous piquent, les adultes vivent dans le sol. Les larves sont rouges et s’appellent aussi « rougets ».

Les adultes qui hibernent pondent au printemps et suivant la période de ponte, les larves naissent entre juin et octobre.

La larve sort de terre en rampant, et attend sur les pierres ou sur des brins d’herbe, qu’un animal à sang chaud comme l’homme se mette en contact avec elle, en s’asseyant près d’elle. Ses principaux hôtes restent : les lapins, les hérissons, les rongeurs, les taupes mais aussi les oiseaux.

Une fois installée sur notre peau, elle va s’alimenter à nos dépens et aspirer de la lymphe et autres tissus qui se trouvent sous la peau.

Repue, la larve se détache et se laisse tomber pour retourner sous terre pour se transformer en nymphes et devenir à son tour adulte.

Le lendemain de sa visite sur votre corps, des démangeaisons apparaissent pour plusieurs jours, provoquées par la salive qu’elle injecte en vous piquant.

Vous ne risquez pas grand-chose sur une pelouse ensoleillée, les aoûtats préférant l’ombre et la fraîcheur d’un coin ombragé par un arbre.

Pour s’en prémunir il faut que les parties du corps en contact avec le sol soient simplement habillées.