Émissions Toutes les émissions

La Minute de Pantxo

Du lundi au vendredi à 6h50

2min

Les haricots grains

le mercredi 3 août 2016
Podcasts : iTunes RSS
Haricots grains
Haricots grains © Fotolia

Les haricots grains

Il est trop tard pour semer au jardin des haricots grains mais j’ai quand même envie, en plein été, de faire une petite apologie du haricot sec.

D’abord parce que c’est un légume généreux pour la terre de nos potagers car le haricot enrichit en fixant l’azote atmosphérique dans des nodules qui sont des excroissances racinaires et qui sont visibles lorsque vous arrachez un plant.

Mais en plus les haricots possèdent cette remarquable particularité chez les plantes alimentaires d’être riches en protéines.

Il ne faut pas non plus négliger deux autres atouts assez considérables : ce sont des légumes très faciles à cultiver et, surtout, des plus faciles à conserver.

Mais de nos jours ils ont piètre réputation, Le transport à grande vitesse des produits alimentaires leur a ôté leur caractère de denrée de première nécessité dont ils pouvaient se targuer il y a à peine une quarantaine d’années.

Je voue une tendresse toute particulière à ce légume vivrier que je consomme régulièrement à partir de l’automne, quand le temps se rafraîchit.

Mais pour être tout à fait honnête, en feuilletant de vieux catalogues, je me suis laissé séduire par leurs appellations qui sont une preuve de l’imagination, de la poésie et de l’humour dont ont fait preuve au fils du temps jardiniers et sélectionneurs.

Franchement, comment résister à des noms aussi évocateurs que insolites comme : Coco bicolore prolifique, Saint Esprit à œil rouge, Orteil du prêcheur, Nombril de bonne sœur, Comtesse de Chambord.

Je me dis qu’à l’époque lorsqu’on cultivait ces variétés, ce sont des invités de marque qui étaient au potager.