Émissions Toutes les émissions

La Minute de Pantxo

Du lundi au vendredi à 6h50

3min

Les poules contre le carpocapse

le mardi 16 août 2016
Podcasts : iTunes RSS
Le carpocapse
Le carpocapse © Fotolia

Les poules contre le carpocapse

Bonjour Pantxo !

Vous nous parler aujourd'hui du carpocapse. Là j'ai besoin de quelques explications...

Je lisais récemment un article qui évoquait que certains arboriculteurs avaient commencé à installer des poules et autres gallinacés dans leurs vergers et obtenaient de très bons résultats dans la lutte du carpocapse.

Le carpocapse est ce papillon de nuit qui pique les pommes, les poires, les coings, les nashis et même les noix.

Cydia pomonella est populairement appelé le vers de la pomme et son installation se fait juste après la floraison, quand le fruit est encore tout petit.

Bien sûr pour lutter, il y a maintenant des pièges à phéromones, qui s’installent juste après la floraison des arbres, mais il faut savoir que beaucoup d’oiseaux s’intéressent aussi aux carpos de nos pommiers.

Fauvette, gobe-mouche, rouges-queues, grimpereaux, roitelets, troglodytes, sitelles, mésanges, mais aussi les chauve-souris nous aident dans la lutte contre le carpocapse.

Certains picorent les jeunes larves qui viennent d’éclore, d’autres gobent pendant leur vol les adultes.

Un couple de mésanges qui s’installe dans votre jardin, ce sont des millions de larves de toutes sortes qui sont mangées.

La chauve-souris, elle, avale un quart de son poids chaque nuit.

D’après les chiffres que j’ai lus dans cet article, il faudrait plus de 400 poules à l’hectare pour se passer des traitements, mais sans arriver à de tels chiffres, il est souhaitable d’introduire quelques poules dans nos jardins.