Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ces Français qui disent qu'ils ont une "crise de foie" alors qu'ils ont simplement trop mangé

À retrouver dans l'émission
- Mis à jour le
Par

En Allemagne aussi, il y a une expression pour ça !

Une crise de foie... vraiment ?!
Une crise de foie... vraiment ?! © Getty

Frank Gröninger est originaire de Mannheim (ville qui se trouve à seulement 1h30 à l'est de la Moselle). 

Il vit en France depuis bientôt 30 ans et depuis toutes ces années, il a largement eu le temps de découvrir les nombreuses différences culturelles qui existent entre les deux pays. 

Il vient d'écrire un livre sur le sujet, écrit en français (pour les Français) et en allemand (pour les Allemands), vendu des deux côtés de la frontière : "Douce Frankreich". 

Douce Frankreich
Douce Frankreich © Getty

Comme tous les Allemands, il a mis un certain temps avant de comprendre ce qu'était "une crise de foie" pour les Français

C’est une expression que l’on peut traduire dans toutes les langues. 

La différence c’est qui si vous dites à un ami allemand que vous avez une crise de foi, il va commencer à préparer vos obsèques !

Il n’y a qu’en France où la crise de foi est considérée comme quelque chose de pas très grave... surtout quand un grand repas n’est pas loin derrière.  

Et ça Franck Gröninger l’a tout de suite repéré quand il est arrivé dans notre pays. 

Mais les Allemands aussi ont leur expression toute faite pour expliquer un coup de mou.  

Extrait du livre "Douce Frankreich" : 

Les Français et les médicaments.

Médecin ou pas, je sais aujourd’hui que tous les Français sont un peu pharmaciens/médecins dans l’âme.

Il suffit de parler de symptômes ou des maux qu’on a, on est sûr d’entendre ce genre de phrases :

« Tu devrais prendre du... » « Attends, je crois que j’ai dû..., ça va t’aider. » « Demande à ton médecin du... c’est hyper efficace. »

Comment font-ils pour retenir tous ces noms de médicaments parfois très difficiles à prononcer ? Le seul médicament dont je retiens le nom est aspirine.

Le corps des Français doit être fait autrement que le corps des Allemands, car si un Allemand a un problème c’est toujours « Der Kreislauf », un problème de tension. 

Que ce soit la fatigue, l’énervement, des problèmes de sommeil, peu importe : Kreislauf.

Le Français semble avoir un problème de foie. Au début j’étais inquiet pour mes amis car j’entendais régulièrement parler de « crise de foie ». Des problèmes de foie c’est sérieux, mais j’ai vite compris que « crise de foie » s’employait souvent à la place de « j’ai trop mangé » ou « j’ai trop bu ». C’est plus facile de dire qu’on a une défaillance du corps que d’avouer avoir commis le péché de gourmandise.

Crise de foie ?
Crise de foie ? © Getty

Aller chez le médecin, rien de pire dans une langue étrangère. La langue allemande est très imagée, pas besoin d’apprendre un nouveau vocabulaire chez le médecin pour le comprendre, on comprend par déduction.

En français par contre... impossible de deviner :

Une sinusite en allemand est une Nasennebenhöhlenentzündung, une « inflammation des caveaux du nez ».

Une gastro, eine Magen-Darm-Grippe, une grippe de l’estomac et des intestins.

La diarrhée, der Durchfall , « ça tombe à travers ».

L’ORL est ein Hals-Nasen-Ohren Arzt, un médecin pour la gorge, le nez et les oreilles.

Les selles - au débuts j’avais compris sel, comme dans sel et poivre et je me demandais pourquoi le médecin voulait analyser mon sel – en Allemand on dit der Stuhlgang, « le fait d’aller à la chaise ».

La langue allemande propose donc une image toute faite, même s’il s’agit souvent d’un mot composé assez long et même si l’image n’est pas toujours belle. Quand on apprend le français il faut se créer cette image soi- même pour retenir le mot.

Le prépuce se dit « Vorhaut » en allemand : « la peau avant ».

Le téton se dit « Brustwarze », « la verrue du sein ».

Le pire des mots est probablement « der Mutterkuchen », « le gâteau de la mère », pour parler du placenta.

Ma première expérience avec un médecin en France, ce fut bien plus tard, en 1996, j’avais déjà commencé à travailler. Pendant mes années d’études j’avais survécu sans avoir recours à la médecine.

J’avais pris rendez-vous dans le cabinet d’un médecin généraliste dans le 17ème arrondissement. Sa salle d’attente ressemblait à la salle de séjour d’un appartement très chic, avec une cheminée, un lustre au plafond et des moulures sur les murs et le plafond, tout le contraire d’un cabinet en Allemagne qui ressemblait plus à une mini clinique qu’un appartement.

Le médecin qui était une femme fut très patient et m’expliqua lentement ce qu’il fallait faire. À mon grand étonnement elle me demanda de payer à la fin de la consultation, chose que je n’ai jamais faite en Allemagne où il suffisait de montrer sa carte d’assuré.

L’étape « médecin » était donc franchie aussi. Venait l’étape « pharmacie » et c’est là que j’ai compris que je devais être gravement malade et non avoir une « simple » angine. Le pharmacien m’a donné tellement de médicaments que j’ai eu besoin d’un sac pour tout porter : du paracétamol, un anti-inflammatoire non stéroïdien, de la Vitamine C, un sirop, un spray pour les maux de gorge...

Et moi qui me croyais héroïque d’avoir franchi l’étape du premier antibiotique...

J’ai d’ailleurs longtemps buté sur la question du pharmacien quand on achète du sirop pour la gorge : « C’est pour une toux sèche ou pour une toux grasse ? »

La première fois j’avais répondu : « non, pas POUR une toux sèche mais CONTRE », je ne voulais pas l’avoir mais m’en débarrasser.

La pharmacienne m’avait regardé et répondu : « C’est vrai, ce n’est pas très logique. Bon, vous toussez comment ? »

On finit toujours par se faire comprendre.

Épisodes

Tous les épisodes

Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

En Allemagne, il y a des concours de chant de coqs

Le 2 juin 2023
02 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

Au Luxembourg : la Gëlle Fra a 100 ans

Le 1 juin 2023
03 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

Au Luxembourg, les emballages jetables seront interdits en 2025

Le 31 mai 2023
03 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

Les mots typiquement belges

Le 30 mai 2023
02 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

L'Allemagne aussi a déjà essayé de supprimer son lundi de Pentecôte

Le 29 mai 2023
02 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

La dance allemande des années 90

Le 26 mai 2023
03 min
Le monument de Schengen, sur les bords de la Moselle.

Sarrebruck : le grand magasin "Aachener" va prendre la place du Kaufhof

Le 25 mai 2023
03 min
Publicité
Logo France Bleu