Émissions Toutes les émissions

La minute High-Tech

2min

Les prix de l'innovation Paris&Co

Par le samedi 17 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Paris & co
Paris & co

Les lauréats du prix de l'innovations de Paris&Co

Quand on parle haute technologie on croise souvent de grandes entreprises et de bien plus petites les start-up. Ces petites entreprises créées autour d’un concept aux ambitions révolutionnaires.

L’Île de France n’est pas en manque de créativité technologique. Cette semaine, Paris &Co, l’agence de développement économique et d’innovation de la mairie de Paris remettait ses 15es grands prix de l’innovation. Sur le podium, parmi les 8 lauréats, 5 start-up, jeunes pousses, comme on les appelle aussi.

Et la High Tech est évidemment très représenté, pour deux entreprise on parle « sécurité » high tech. Uavia qui propose des logiciels de surveillance par drone. Et Yogosha, ça veut dire "défense" en japonais, est une plateforme de cybersécurité qui s’appuie sur l’expertise de hackers éthique. C’est à dire des gentils pirates informatiques, qui cherchent les failles du système pour les combler avant que les méchants pirates n’attaquent.

Également récompensée, La start up LightOn, en anglais ça veut dire “lumière allumée”, développe elle une technologie optique peu gourmande en énergie qui devrait ré-vo-lutionner les ordinateurs du futur.

Dans la catégorie éco-innovation, l’entreprise qui a reçu le grand prix de l’innovation remis pas la ville de paris la start-up Woodoo. Cette start-up est pionnière dans la fabrication de « bois bionique ».

Trois fois plus rigide que le bois classique, imputrescible, étanche, plus résistant au feu et accrochez vous bien “translucide”.

Comment fabrique-t-ton du bois bionique. Et bien d’après woodoo en infiltrant la structure du bois, en remplissant le vide avec un matériau. Et par une réaction chimique, ce matériau polymérise avec le bois, c’est à dire qu’il fusionne avec lui pour créer un nouveau matériau aux propriétés décuplées. Voilà, c’est vraiment du bois bionique, comme l’homme bionique de la série télévisée des années 70, sauf qu’on espère que ce bois, lui, ne vaudra pas trois milliard. L’intérêt de ce nouveau matériau c’est qu’il a une emprunte écologique beaucoup plus faible que les matériaux de construction classique et qu’avec on pourrait construire des immeubles de plus de 40 étages.

Alors si vous êtes cytadin mais que vous avez toujours rêvé de vivre dans un chalet. Inutile de tapisser vos mur de lambris, grace à woodoo, une start up parisienne, nous habiterons peut être un de ces jours dans des immeubles en bois.