Toutes les émissions

La Minute Jardin de Bleu Poitou

Du lundi au vendredi à 6h20. Rediffusion à 9h51.

Le typha domingensis est une belle plante phytoépuratrice
Le typha domingensis est une belle plante phytoépuratrice © Getty - Zen Rial

La phyto-épuration

Diffusion du lundi 15 avril 2019 Durée : 1min

Méthode inodore, saine, durable et peu couteuse, la phytoépuration est, de plus, un bon refuge à insectes.

La phytoépuration n'est autre que l'assainissement des eaux usées de la maison par des filtres aquatiques.

Principe

Les eaux usées sont épurées par les bactéries fixées sur les racines des plantes capables d'absorber les polluants. 

Deux étapes

La  première consiste en un prétraitement des eaux usées par filtres  plantés de roseaux à écoulement vertical. Il n'y a donc pas de  stagnation d'eau.

La  seconde est le traitement des eaux filtrées avec un écoulement  horizontal, planté d'un ensemble de végétaux à forte capacité  d'épuration.

En fait, l'eau est épurée en maintenant le niveau d'eau dans le bassin et l'eau en excès se régule par un système de trop-plein.

L'eau épurée et traitée qui ressort peut être utilisée pour tout sauf l'alimentaire.

Les plantes les plus souvent utilisées pour les filtres

  • Scirpus
  • Carex
  • Les papyrus
  • Les joncs 
  • Les roseaux communs (phragmytes)
  • Massettes
  • Et pourquoi pas aussi des iris, pour apporter une touche de couleur ?