Replay du mercredi 9 septembre 2020

Marie Aubin, la dirigeante de Braizat étiquette à Sens

- Mis à jour le

Braizat étiquettes emploie 7 personnes à Sens . Cette entreprise imprime comme son nom l'indique des étiquettes et des autocollants. Marie Aubin, la dirigeante de Braizat étiquettes répond ce mercredi matin aux questions de Thierry Boulant.

.
. - Braizat étiquettes

De quelle façon la crise sanitaire a -t-elle impactée votre activité ?

On a mis en place du chômage technique durant le confinement. Et puis il a fallu trouver de nouvelles voies pour rebondir.On avait pas beaucoup de commandes parce que des commerces et les restaurants ont fermés. Alors on a été contacté pour faire des étiquettes pour les bouteilles de gel hydroalcoolique et puis on a une commande pour les stickers sur les vitrines . Des stickers stop Covid. On trouvait que ceux de l'état n'étaient pas toujours très jolis. On en a fait des plus remarquables, en rouge, pour prévenir les gens qu'il faut mettre le masque. Et pour les prévenir que les gestes barrières sont nécessaires dans les lieux publics.

Est ce que ce marché de la signalétique sanitaire est encore appelé à se développer. Il y a toujours une demande soutenue ?

La demande a un petit peu baissée depuis une semaine ou deux. Mails il y a encore des entreprises qui ne se sont pas encore occupées de leur signalétique. On va dire que nous avons repris un rythme un peu plus normal, et avec des activités autres que le sanitaire.

Des activités autres que le sanitaire, qui sont ?

On travaille beaucoup pour la cosmétique, pour l'industrie, pour le loisir. On a une grande diversité de clientèle, mais nous n'avons  pas encore le niveau d'activité d'avant la crise.  Et pour 2020, on est à moins 15% par rapport à l'année dernière. L'objectif, c'est de tenir le cap et pour ça, les entreprises comptent sur leurs équipes. Et celle de Braizat a été particulièrement soudée. Ça fait vraiment plaisir. 

Mots clés: