Replay du mardi 27 octobre 2020

La nouvelle éco : portrait du bassin d'emploi de Lodève

- Mis à jour le

Dans le bassin d'emploi de Lodève, plus de la moitié des demandeurs d'emploi sont des chômeurs de longue durée. Quels sont leurs profils ? Quels métiers recrutent ? Portrait de territoire.

Source : Pôle emploi Occitanie
Source : Pôle emploi Occitanie

Le bassin d’emploi de Lodève regroupe 79 communes et 81.200 habitants dont 36.200 actifs. L’emploi salarié y est sensiblement plus dynamique que la moyenne régionale et 80% des salariés sont en CDI. Les demandeurs d’emploi sont près de 9000 sur ce territoire dont 5.800 sans aucune activité. Un chiffre en forte hausse : +11% sur un an. Plus du tiers des inscrits sont en activité réduite : ils sont donc inscrits à Pôle emploi dans les catégories B et C. Cela signifie qu’ils travaillent mais ce sont des emplois précaires, des vacations, des extras ou des missions d’intérim.

Quel est le profil de ceux qui recherchent un emploi ?

Un peu plus de la moitié sont des femmes et 53% sont des demandeurs d’emploi de longue durée c’est à dire inscrits depuis plus d’un an à Pole emploi. Un tiers est même inscrit depuis deux ans. On appelle ça le chômage de très longue durée. La part des séniors, elle, est passé de 17 à 29% en 10 ans. 

Quels sont les secteurs qui recrutent ?

Depuis le début de la crise, les offres d’emploi sont en baisse. Après une chute historique du volume des offres (à cause du confinement) on ne retrouve encore pas les niveaux habituels. Dans le bassin d’emploi de Lodève, par exemple, elles restent en baisse de près de 10% par rapport à l’année dernière. Toutefois, quelques métiers recrutent davantage qu’en 2019 : "vente en décoration et équipement du foyer" ; "magasinage et préparation de commandes" ; "arboriculture et viticulture" ; "soins infirmiers généralistes" et enfin "assistance auprès d'adultes". Notez que dans le bassin d’emploi de Lodève, le taux de projets de recrutements saisonniers est très élevé : 62% alors que la moyenne régionale est de 43%. A propos de la nature des contrats, près la moitié sont des CDD de moins de 6 mois contre seulement 40% de CDI.

Mots clés: