Replay du mardi 30 mars 2021

La nouvelle éco : deux restauratrices montpelliéraines lancent des brunchs à domicile

En décembre 2020, suite à la crise du Covid-19, deux restauratrices montpelliéraines ont lancé un service de brunch à domicile : des petits-déjeuners mi-américains, mi-asiatiques. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Obrunch livre à domicile à Montpellier et ses alentours.
Obrunch livre à domicile à Montpellier et ses alentours. - Obrunch

La famille de Maëra et Gaïla Dandoy sont propriétaires de trois restaurants dans l'Hérault : les établissements Oba à Montpellier et au Crès et AFK, à Saint-Jean-de-Védas. Avec la crise sanitaire, les deux sœurs travaillent moins. Elles créent en décembre 2020, un service de brunch à domicile baptisé Obrunch.

"On avait déjà eu l'idée avant la crise sanitaire, mais on n'osait pas se lancer, raconte Maëra Dandoy. Disons que ça a été un déclencheur." À l'origine, les deux sœurs, âgées de 22 et 26 ans, voulaient proposer des brunchs sur place. Avec la crise sanitaire, elles se rabattent sur la livraison à domicile.

Les trois restaurants familiaux proposent des plats japonais et thaïlandais : des saveurs bien différentes de ce que l'on peut retrouver dans un brunch. "On ajoute une touche asiatique dans nos brunchs, explique Maëra Dandoy. Par exemple, pour le plat, vous pouvez choisir entre des sashimis en toast, des toasts avec des tranches de saumon et de l'avocat, et des nouilles thaïlandaises sautées."

Cette nouvelle activité ne permet pas de rattraper les pertes liées à la crise sanitaire. "Ça compense un petit peu, analyse la restauratrice de 22 ans. Et puis, d'un côté on touche une nouvelle clientèle qui ne connaissait pas nos restaurants, et de l'autre, on fait découvrir le brunch aux habitués."

Obrunch livre des brunchs à domicile à Montpellier et aux alentours. Les deux jeunes filles comptent poursuivre cette activité quand les restaurants pourront, de nouveau, accueillir leurs clients. "Par contre, on les proposera plutôt sur place, dans notre restaurant à montpelliérain, précise Maëra Dandoy. C'était note idée de base."

Mots clés: