Replay du mardi 20 avril 2021

La nouvelle éco : explosion de l'activité d'une galerie d'art en ligne de Clapiers

En 2020, avec les restrictions liées au Covid-19, le chiffre d'affaires de la galerie d'art en ligne Artmajeur a été multiplié par quatre. L'entreprise de Clapiers (Hérault) a également reçu des demandes de conseils pour exposer sur Internet. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Avec la crise sanitaire, la galerie d'art Artmajeur héberge 20 à 30% d'artistes supplémentaires par mois.
Avec la crise sanitaire, la galerie d'art Artmajeur héberge 20 à 30% d'artistes supplémentaires par mois. - Artmajeur

Depuis le mois d'octobre 2020, à cause de la crise du Covid-19, les galeries d'art et les salles d'exposition sont fermées. L'entreprise Artmajeur, basée à Clapiers (Hérault), n'a pas eu à affronter cette difficulté : depuis sa création, elle est entièrement en ligne. En 2020, son chiffre d'affaires a été multiplié par quatre.

La digitalisation de l'art est une dynamique qui existe depuis plusieurs années et qui a été accélérée avec le Covid-19 - Samuel Charmetant, cofondateur de la galerie d'art en ligne Artmajeur

Depuis le début de la crise sanitaire, Artmajeur enregistre 20 à 30% d'inscrits supplémentaires par mois, à la fois des artistes et des galeries d'art. "Ils viennent soit parce qu'ils n'ont pas d'autres débouchés, soit parce qu'ils veulent des conseils pour exposer sur Internet", explique Samuel Charmetant, cofondateur de l'entreprise. 

Pour exposer en ligne, il faut quelques prérequis... Les explications de Samuel Charmetant, cofondateur de la galerie d'art en ligne Artmajeur

"On a même des galeries qui, quelques années plus tôt, nous avaient dit que jamais elles ne se mettraient en ligne, note Samuel Charmetant. Certaines se rendent compte que ce n'est pas si compliqué. Et je pense, j'espère en tout cas, que certaines continueront après la crise sanitaire."

Honnêtement, c'est dramatique. Certains artistes bradent leurs œuvres - Samuel Charmetant, cofondateur de la galerie d'art en ligne Artmajeur

Avec la crise sanitaire, les artistes peinent à vendre leurs œuvres. "Ce qui est dur pour nous, c'est qu'on a vu des offres d'achat à 50% du prix de base, se révolte Samuel Charmetant. Après, certains n'ont pas vendu depuis des mois. Je comprends qu'ils fassent le choix de brader une œuvre plutôt que de n'en vendre zéro."

"Pour autant, en général, les artistes ont d'autres activités pour subsister, poursuit-il. Le plus compliqué, à mon avis, c'est pour les galeries d'art parce qu'elles ont des charges fixes, un loyer à payer quoi qu'il en soit."

Autre difficulté : avec la fermeture des galeries, certaines œuvres ne peuvent être vendues. "Au moins une fois par semaine, on reçoit une notification d'achat d'une œuvre en galerie, mais quand on appelle, la galerie est fermée, indique Samuel Charmetant. Il arrive aussi qu'un artiste vende une œuvre mais que cette vente soit annulée parce qu'il ne peut pas aller la chercher."

Le Covid-19 version art

"Il y a une influence notoire de la crise sanitaire sur les œuvres" - Samuel Charmetant, cofondateur de la galerie d'art en ligne Artmajeur

Le contexte sanitaire a inspiré de nombreux artistes. "Certains ont fait des séries pendant le confinement, explique Samuel Charmetant, avec par exemple l'intitulé 'Confinement semaine 1', 'Confinement semaine 2', etc... D'autres y ont directement fait référence.

Il évoque les hommages aux soignants ou la situation dans les Ehpad."Et ce qui est étonnant, c'est qu'il y a un marché, souligne Samuel Charmetant. C'est comme si certains avaient besoin de quelque chose qui leur rappelle, avec douceur ou avec violence, ces moments-là." Les œuvres des coloristes, plus positives, sont tout de même plus demandées en ce moment.

La galerie d'art Artmajeur a été créée en 2000 par Samuel Charmetant et Yann Sarazin. Elle propose aujourd'hui 2,5 millions d'œuvres (photographies, peintures, dessins, sculptures...) du monde entier. 170.000 artistes et galeries d'art sont sur la plateforme.

Mots clés: