Replay du mercredi 16 septembre 2020

La nouvelle éco ! Unigreen, Une jeune nantaise propose une maison sans plastique

- Mis à jour le

Se débarrasser du plastique dans sa salle de bains et sa cuisine. C'est ce que vous propose Unigreen, une marque nantaise qui troque les matières polluantes contre du végétal. Objectif : réduire les déchets plastiques de sa maison et faire des économies.

UNIGREEN troque le plastique pour le végétal dans la maison
UNIGREEN troque le plastique pour le végétal dans la maison - UNIGREEN

A la faveur d'un séjour en Nouvelle-Zélande, Maryeve Berthelot rencontre un kiwi. Ce néo-zélandais fait du commerce de bambou pour des objets du quotidien. Brosses à dents, porte-savons. Maryeve a un déclic. Elle décide de remplacer toutes les matières toxiques de nos salles de bains et cuisines par du végétal : bambou, coco, tissu. Le but est d'allier l'acte à la parole et de tendre vers une maison zéro déchet. 

Un atelier dans la maison de ses parents à Nantes 

Et elle se met au travail dès son retour à Nantes. A 27 ans, Maryeve installe son atelier dans la maison de ses parents, dans le quartier Zola à Nantes.  en créant son emploi, elle fabrique aussi à la main des éponges exfoliante konjac, brosse à dents, couverts, coton-tige, pince à linge en bambou, lingette réutilisable "Intimette"...

Des produits longue durée et économiques

Aussitôt après sa prise de conscience, elle fait l'inventaire des objets en plastique chez elle. Il y en a beaucoup trop. C'est alors qu'elle conçoit des coffrets.  En lieu et place des pinces à linge en plastique, on trouve du bambou, à la longévité qui n'est plus à prouver. Cette action évite d’extraire du pétrole. Mais aussi de garder les produits plus longtemps et donc de faire des économies //

L’autre innovation de Unigreen, ce sont les contenants qui manquaient beaucoup. Un porte savon, des contenants pour les voyages...

Maryeve Berthelot assume de faire importer par avions certaines matières végétales issus d’autres continents. Certes, c’est moins écologique  mais elle attend impatiemment de trouver bientôt plus de fabricants français de matières en bambous. cela passera par un éveil plus fort des consciences envrionnementales. 

La page facebook d'Unigreen

La page Instagram d'Unigreen

Le site Internet d'Unigreen

ECOUTEZ LA NOUVELLE ECO SUR UNIGREEN ICI

Mots clés: