Replay du mardi 29 septembre 2020

La nouvelle éco ! A la Roche-sur-Yon, l'atelier Unes recycle ET consigne les collants de prêt-à-porter

- Mis à jour le

Recycler le vestiaire des femmes. C'est le défi que s'est lancée une entreprise vendéenne, l'Atelier UNES. Forte d'une campagne de financement participatif, elle a procédé à un sondage auprès de femmes usagères régulières de collants. Le collant eco-reponsable est une petite révolution.

L'Atelier Unes de la Roche-sur -Yon recycle ET consigne vos collants
L'Atelier Unes de la Roche-sur -Yon recycle ET consigne vos collants - Atelier Unes

Le secteur de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Si l'on sait qu'une grande majorité porte ses collants deux à trois fois avant de les jeter, la pollution induite est considérable. Cela représente en effet sept mille tonnes de collants par an. Et les rares collants recyclés finissent en combustibles. Aussi, l'Atelier Unes s'est lancé le défi d'à la fois recycler ET consigner collants et bas.

Un sondage de l'amont à l'aval du port des collants

L'atelier Unes de la Roche-sur-Yon, représentés par Violette et Matthieu, commence par lancer un sondage qui dure deux mois. Celui-ci a vocation à interroger les usagers de collants. Et parmi les réponses, l'impossibilité de recycler ses collants. Alors les Véndéens ont a coeur d'agir à la fois sur l'amont et l'aval de la fabrication. Sur l'amont, le choix d'une fibre plus propre, fabriqué en Italie en circuit court. En aval, la résistance et le design ont été particulièrement étudiés.

Des collants consignés et transformés en chouchous 

Forts des vingt-mille réponses aux sondages en ligne, l'atelier a élaboré des collants de quarante deniers minimum pour plus de résistance et une maille 3D, pour des renforts sur les pieds et à l'entre-jambes. Tout comme le confort au niveau de la ceinture.

Dernière étape : le consignage. De nombreux internautes se sont émus de devoir jeter leurs collants usagers. Ainsi,  l'Atelier Unes a mis en place un système de consigne : pour  deux euros de plus à l'achat, le client renvoie gratuitement son collant, avant d'être remboursé par la marque. Les collants ainsi récupérés deviennent des chouchous-liens pour les cheveux.

Mots clés: