Replay du mardi 30 mars 2021

Un institut de gastronomie Joël Robuchon International en projet aux Andelys

- Mis à jour le

Frédéric Duché, le maire des Andelys, annonce qu'une école "Joël Robuchon International" pourrait bientôt s'installer au sein de l"Hôtel de Penthièvre, en lieu et place de l'EHPAD Saint-Jacques. Il était l'invité ce mardi de France Bleu Normandie.

Le chef Joël Robuchon est décédé en 2018, mais des instituts de gastronomie qui portent son nom existent partout dans le monde (illustration).
Le chef Joël Robuchon est décédé en 2018, mais des instituts de gastronomie qui portent son nom existent partout dans le monde (illustration). © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Nous n'en sommes qu'au début des tractations, mais le maire des Andelys (Eure) a déjà une idée bien précise de ce à quoi pourrait ressembler un institut de gastronomie "Joël Robuchon International" dans sa commune : "Il s'agit d'une d'une école d'application hôtelière dans le domaine de la cuisine, de la boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, des glaces, de l'œnologie, etc., détaille Frédéric Duché. La genèse de ce projet est très simple : nous sommes en train de reconstruire le nouvel EHPAD Saint-Jacques. Le bâtiment actuel est dans l'Hôtel de Penthièvre et nous avons lancé un appel à manifestation d'intérêt pour occuper à nouveau ce lieu." 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'arrivée de cet institut n'est pas prévue avant 2024/2025, le temps de terminer les travaux du nouvel hôpital et de réaménager le lieu. En attendant, avant même d'entamer le chantier (des laboratoires et un hôtel quatre étoiles doivent être construits), de nombreuses discussions sont prévues : "Il faut évidemment se mettre autour de la table, régler les problèmes juridiques, financiers, d'installation, poursuit Frédéric Duché. C'est une création d'une centaine d'emplois sur la commune à terme et l'arrivée potentielle de 200 étudiants du monde entier."

Mots clés: