Replay du jeudi 14 janvier 2021

Camille Authié, gérant de L'Atelier Coaching, à Fleury-les-Aubrais

- Mis à jour le

Quel avenir pour les salles de sport, salle de remise en forme et de fitness ? Leurs gérants ne sont guère optimistes face à l'évolution de la crise. Leurs équipements sont fermés depuis sept mois, malgré les aides de l'Etat, les difficultés s'accumulent et la reprise n'est pas pour demain.

L'Atelier Coaching, avenue André Dessaux à Fleury-les-Aubrais
L'Atelier Coaching, avenue André Dessaux à Fleury-les-Aubrais

Des gérants de salles de sport ont manifesté, mardi, à Paris près de l'Assemblée nationale pour exprimer leur détresse. Avec l'épidémie de covid 19 et les mesures sanitaires, ils sont fermés depuis sept mois. Et ils ne voient pas le bout du tunnel.

Chaque mois, dans nos salles on a des gens qui veulent arrêter leurs contrats

Installé depuis presque deux ans, Camille Authié, gérant de "L'atelier coaching" situé rue André Dessaux à Fleury-les-aubrais, reconnait que la situation n'est pas facile. Vu qu'il n'y a pas de perspective de réouverture "les clients nous téléphonent pour résilier leurs contrats" dit-il.

Dans notre secteur, l'activité ne reprendra pas avant septembre

"Pour nous c'est compliqué de vivre et de survivre aujourd'hui" ajoute Camille Authié, qui continue de donner des cours de coaching à domicile, parce que c'est possible. L'ancien préparateur physique des handalleuses de Fleury, espère des jours meilleurs, avec le début de la campagne de vaccination. Mais il ne pense pas que l'activité dans les salles de sport, puisse véritablement redémarrer avant la rentrée de septembre

"Quand tout rouvrira, les gens iront plus facilement au restaurant, au cinéma, mais pas dans nos salles de sport, nous vendons généralement des abonnements à l'année mais ils ne voudront plus se projeter sur du long terme, ils sont méfiants" conclue Camille Authié, pour qui c'est tout un modèle économique qui est à repenser.

Mots clés: