Replay du mardi 25 mai 2021

Explor Visit, une application loirétaine de visites virtuelles, a bénéficié de "l'effet d'aubaine" du Covid-19

- Mis à jour le

Jean-Thibault Couvreur, responsable du développement chez Explor Visit, était l'invité de la Nouvelle Eco ce mardi matin. L'application, qui propose des visites virtuelles, a été pensée à Montargis.

Explor Visit, application mobile pensée à Montargis, a profité d'un "effet d'aubaine", lié au Covid-19.
Explor Visit, application mobile pensée à Montargis, a profité d'un "effet d'aubaine", lié au Covid-19. - Explor Visit

C'est une application pensée dans le Loiret, qui fait la promesse de pouvoir voyager sans quitter son canapé ! Explor Visit accompagne les musées, les monuments, voir même certains quartiers historiques dans leurs projets de numérisation, pour ensuite proposer les visites sur internet, en pleine immersion. "on a tiré partie de cet effet d'aubaine" lié à la crise du Covid, estime Jean-Thibaut Couvreur, responsable du développement chez Explor Visit, invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orléans ce mardi.

Très concrètement, comment fonctionne Explor Visit ?

Explor Visit a deux volets. Une partie numérisation, c'est-à-dire qu'on reproduit virtuellement des musées et monuments, et puis une partie diffusion, c'est-à-dire qu'on espère mettre en ligne un maximum de visites virtuelles pour que tout le monde puisse visiter des musées qu'on ne visiterait pas habituellement. 

Votre actualité, c'est que vous venez notamment de numériser le château de Beaugency. Il y a d'autres lieux dans le Loiret ?

Le tout premier partenaire qu'on a eu dans l'histoire d'Explor Visit,  c'était le musée Girodet de Montargis. Pour le moment, on a Beaugency et le musée Girodet et on est en discussion avec pas mal d'institutions.

Quels sont les lieux les plus étonnants que l'on peut visiter grâce à vous?

Sur notre application mobile qui est disponible gratuitement, téléchargeable sur le store, on a tout type de patrimoine. Nous on considère le patrimoine au sens large, on a des musées, des monuments de manière assez traditionnelle, mais on a aussi des lieux beaucoup plus étonnants, comme par exemple un abri anti-atomique de JFK à Miami. C'est une visite que l'on a pas numérisé mais qui a été faite par un partenaire. On a aussi des grottes.. L'idée, c'est d'être le plus large possible et de permettre de voyager à distance. Donc, on a un temple en Birmanie on a plein d'autres lieux comme ça qu'on n'aurait pas l'occasion de visiter dans la vraie vie.  

Votre petite entreprise ne connaît pas la crise. Le Covid, les musées et châteaux fermés, cela vous a aidé ?

Oui, tout à fait, on se réjouit que les monuments puissent rouvrir, mais effectivement durant la crise on a connu une vraie accélération, avec de plus en plus d'appels entrants, donc on a tiré parti de cet effet d'aubaine, même si on espère pouvoir être un indispensable dans les mois qui viennent avec la possibilité de toucher des publics à distance, notamment des publics internationaux qui ne pourront pas revoyager tout de suite.

Vous comptez embaucher dans les prochains mois ?

C'est quelque chose que l'on a déjà dû faire un petit peu en accéléré durant la crise. Et puis oui, on table sur des prévisions qui permettront d'embaucher dans les prochains mois, donc à la fois sur des techniques, de développement informatique et puis sur des parties commerciales pour nous faire connaître davantage.

Vous êtes originaires de Montargis, et avez déménagé à Paris. L'idée c'est de s'ouvrir à plus de marchés ?

On n'a pas vraiment déménagé dans le sens où le siège social est toujours basé à Montargis et qu'une partie de l'équipe se trouve toujours à Montargis. Simplement, sur la partie effectivement commerciale et sur les relations qu'on pouvait tisser d'un point de vue communication, par exemple, on a choisi d'avoir effectivement un pied à terre à Paris.