Replay du mercredi 14 avril 2021

Sébastien Bourgoin, producteur d'asperges et de fruits installé à Cléry-Saint-André

- Mis à jour le

Les nuits de gel s'enchaînent depuis plusieurs jours un peu partout en France et notamment dans le Loiret. Sébastien Bourgoin, producteur d'asperges et de fruits installé à Cléry-Saint-André, a multiplié les nuits blanches pour tenter de sauver ses récoltes.

Les asperges touchés par le gel présentent un aspect jaune translucide et sont beaucoup plus molles, contrairement aux autres (premier plan) qui restent très blanches
Les asperges touchés par le gel présentent un aspect jaune translucide et sont beaucoup plus molles, contrairement aux autres (premier plan) qui restent très blanches © Radio France - Thierry Boulant

"On voit une année de travail qui s'en va donc c'est dur." Sébastien Bourgoin a enchaîné les nuits blanches ces derniers jours. Des heures entières à veiller sur ses productions d'asperges et de fruits, à Cléry-Saint-André dans le Loiret, elles aussi, attaquées par le gel qui touche quasiment toutes les régions de France. 

"On n'a pas le choix. On sait que dame nature a le dernier mot à chaque fois." Le gel, la semaine dernière, a abîmé ses aperges au point de perdre la moitié de sa récolte, mais ce n'est pas le plus grave. "On replante et ça repart !, lance Sébastien Bourgoin. En revanche, il faut faire attention avec les jeunes plantations. Les jeunes asperges qui sortent de terre, il faut les enlever pour éviter de faire pourrir les pieds."

Pour aider les agriculteurs à se relever des dégâts causés par le gel, le gouvernement promet des aides exceptionnelles. Un dispositif dont doute Sébastien Bourgoin. "Les aides, on y croira quand on les verra arriver."