Replay du mercredi 5 mai 2021

"Je reste optimiste quant à la saison", estime le directeur général du Zoo de Beauval, qui rouvre le 25 mai

- Mis à jour le

"Je reste optimiste quant la saison", déclare ce mercredi matin Rodolphe Delord, le directeur général du Zoo Parc de Beauval, alors que le site doit rouvrir ses portes le 25 mai. Il était l'invité de la Nouvelle Eco.

Rodolphe Delord, invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orléans, à l'occasion de l'annonce de la réouverture du Zooparc de Beauval le 25 mai.
Rodolphe Delord, invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orléans, à l'occasion de l'annonce de la réouverture du Zooparc de Beauval le 25 mai. © Radio France - Vincent Isore/IP3 PRESS/MAXPPP

"Nous sommes très heureux", réagit ce mercredi matin Rodolphe Delord. Le directeur du Zoo Parc de Beauval était l'invité de la Nouvelle Eco sur France Bleu Orlans, à l'occasion de l'annonce de la réouverture du parc le 25 mai, avec des jauges réduites tout d'abord, avant une levée progressive jusqu'au 30 juin. 

Plus de six mois de fermeture, encore 20 jours à tenir, mais c'est forcément un ouf de soulagement chez vous ce matin. 

Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer notre réouverture officiellement à partir du 25 mai, les animaux également sont prêts à accueillir à nouveau leurs fans et leur public. Nous sommes en train de terminer le recrutement de plus de 500 saisonniers, qui vont pouvoir enfin venir travailler pour renforcer l'équipe de Beauval et donc nous ouvrirons le 25 mai à 9 heures. 

Vous aviez lancé un grand recrutement, on s'en souvient il y a quelques mois pour la saison. Avec la crise, il va falloir un peu réduire la voilure ?

Nous n'allons pas réduire la voilure, au contraire. Notre souhait, c'est d'accueillir le mieux possible nos visiteurs. Les Français vont rester en France cette année, les Français vont comme en 2020, redécouvrent la France. Donc je suis confiant concernant cette saison, enfin ce qui en reste pour la saison d'été 2020, il faut rester optimiste. Nous recrutons autant, voire plus, que l'année dernière, car à cause du Covid, il faut plus de salariés pour réguler et organiser la visite de notre public. Cet hiver, nous en avons profité pour faire de nombreux travaux d'amélioration de rénovation dans le parc, à la fois toujours pour le confort, le bien être de nos pensionnaires, de nos collaborateurs pour émerveiller et faire rêver notre public et le sensibiliser à la conservation de la biodiversité.

Avez-vous avez chiffré ces six, voire sept derniers mois fermés ?

J'ai un petit peu arrêté de compter parce qu'il faut garder le moral. Heureusement, Beauval est une entreprise qui a les reins solides. Les frais de fonctionnement pendant cette fermeture étaient de 100 000 euros par jour, c'est colossal. Mais je reste optimiste quant à cette saison 2021, et puis il y aura l'automne, l'hiver, il y aura la saison 2022. Cette crise, nous l’espérons, va être derrière nous très vite et pour le moment, nous sommes sincèrement très heureux de pouvoir rouvrir, d'accueillir notre public qui sera heureux de sortir en extérieur, en plein air et de redécouvrir leurs animaux qu'ils aiment tant. 

Mots clés: