Replay du jeudi 6 mai 2021

Covalba, à Orléans, promet de réduire de plusieurs degrés la température dans les entreprises

- Mis à jour le

Covalba, à Orléans, propose une résine blanche pour les toitures des entreprises, avec la promesse de faire baisser les températures à l'intérieur, notamment durant l'été. Son directeur, Maxime Bourassin, était l'invité de La Nouvelle Eco, sur France Bleu Orléans ce jeudi matin.

L'entreprise Covalba, installée à Orléans, propose une résine pour réduire les températures à l'intérieur des entrepôts industriels.
L'entreprise Covalba, installée à Orléans, propose une résine pour réduire les températures à l'intérieur des entrepôts industriels. - Covalba

"On a de grandes ambitions", confie ce jeudi matin sur France Bleu Orléans Maxime Bourassin, le directeur de Covalba à Orléans, "parce qu'en France, on a plus de 32 000 zones d'activités." Son entreprise propose une solution pour réduire la chaleur dans les bâtiments industriels, à l'aide d'une résine blanche. Il était l'invité de la Nouvelle Eco. 

C'est un peu technique, mais pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne votre fameuse résine ?

Les toitures des bâtiments industriels sont souvent noires et recouvertes de bitume foncé, qui capte énormément la température en saison chaude, du mois de mai au mois de septembre. Cette couleur noire finalement fait monter en température les ateliers, les bureaux, les bâtiments de supermarché, par exemple. Donc, pour s'en protéger souvent, on utilise la clim, mais nous, on a mis au point une résine blanche qui permet de rafraîchir finalement la toiture et d'empêcher l'échauffement à l'intérieur du bâtiment. On arrive à diviser par deux la température à l'extérieur de la toiture et à l'intérieur en moyenne, on gagne de 3 à 10 degrés de rafraîchissement. 

Se passer de la clim, cela promet de faire de sacrées économies !

On travaille avec des entreprises qui ont de la climatisation et qui veulent faire des économies de climatisation, et on a d'autres entreprises, des ateliers par exemple, qui ne sont pas climatisées et qui veulent plutôt agir sur le bien-être de leur personnel en gagnant quelques degrés pour améliorer le confort de tout le monde.

Est-ce qu'on peut imaginer cette fameuse résine utilisée pour les habitations des particuliers ? 

Si vous avez une toiture, un toit plat, par exemple dans un immeuble, cela ne posera pas de problème. En revanche, si vous avez une maison avec une toiture classique, qui sera visible depuis la rue, le problème, c'est que les PLU n'intègrent pas encore ce genre de solution. Donc, pour l'instant, pour les toitures plates oui. Pour des maisons plus traditionnelles, non.

Covalba, cela représente combien de salariés ? Vous avez l'intention de grossir ?

On est une dizaine de collaborateurs. On intervient sur toute la France, donc on est en pleine croissance. Ça fait plus de trois ans qu'on développe le projet et on a de grandes ambitions, parce qu'en France, on a plus de 32 000 zones d'activités. Je vous laisse imaginer le nombre de toitures de bâtiments qu'il y a à traiter.

Avec la pandémie beaucoup d'entreprises ont coupé la clim, puisqu'elle est accusée de favoriser la circulation du virus. Vous en avez profité ?

On a été sollicité l'été dernier par rapport à cette contrainte. De plus en plus d'entreprises cherchent des solutions, par rapport au Covid et pour diminuer l'utilisation de la climatisation. Donc on a ressenti depuis l'année dernière des demandes dans ce sens.