Replay du vendredi 2 avril 2021

Pas d'ouverture des jardins de Cheverny pour Pâques : Charles-Antoine de Vibraye, propriétaire du château

- Mis à jour le

Le Château de Cheverny, dans le Loir-et-Cher, devait rouvrir ses jardins au public ce samedi. Mais, finalement, avec les mesures de restrictions et les déplacements limités, les jardins resteront fermés. Un nouveau crève coeur pour Charles-Antoine de Vibraye, le propriétaire du site.

Les tulipes en fleurs en 2018 au Château de Cheverny
Les tulipes en fleurs en 2018 au Château de Cheverny © Maxppp - Nouvelle République

Après plusieurs mois de fermeture complète, le Château de Cheverny se préparait à rouvrir ses jardins à l'occasion du weekend de Pâques. 350.000 bulbes de tulipes ont été plantés pour l'occasion. Mais finalement, après l'annonce des nouvelles mesures de restrictions, il renonce à accueillir du public même en extérieur. " On était prêt à rouvrir pensant profiter de la zone d'achalandise de Blois. Mais, étant à 13 km de Blois, on ne pourra même pas avoir cette clientèle. Dans ces conditions, on a préféré renoncer" explique Charles-Antoine de Vibraye, le propriétaire du Château de Cheverny. 

Et si la saison 2021 était pire que celle de 2020 ? 

Comme tous les sites culturels et touristiques en France, le château de Cheverny espère avoir des perspectives de réouverture à partir du 15 mai. Emmanuel Macron s'est engagé à élaborer un calendrier à compter de cette date. Mais, pour Charles-Antoine de Vibraye, il ne faut s'emballer, "quand on voit les niveaux de contamination actuels, je ne dirais pas qu'on a des doutes. Mais, on a peur que 2021 soit peut-être pire que 2020". L'an passé, en raison de la crise sanitaire, le Château de Cheverny avait accueilli 2 fois moins de visiteurs, passant de 450.000 en 2019 à moins de 200.000 en 2020. 

Mots clés: